Connect with us

ACTUALITÉS

STAR WARS : Retour sur la franchise – RECAP #10

Published

on

A l’occasion de la sortie de Star Wars VIII – Les Derniers Jedi, nous revenons sur cette franchise qui a marqué de nombreuses générations. Et, ce n’est pas fini…

Star Wars : Un Nouvel Espoir

Star Wars : Un Nouvel Espoir

STAR WARS : Un Nouvel Espoir – Le début d’un mythe

 

L’épopée Star Wars a débuté en 1973. George Lucas se mit à l’écriture d’une ébauche d’un script du genre SF intitulé Star Wars. Ceci raconte les aventures d’un certain Général Luke Skywalker. Cependant, les distributeurs ne sont pas véritablement convaincus à la lecture de ses quatorze premières pages.

Ce n’est que lorsqu’il sortit quelques mois plus tard, American Graffiti, qui fût par ailleurs un énorme succès dans les salles, que la Fox décida de se lancer dans l’aventure avec Lucas.
Dès lors, le bougre décida d’écrire une nouvelle ébauche et puis passa par la case réécriture une seconde fois. À chaque fois, Lucas introduit des personnages, change l’environnement, parfois même fait évoluer le titre. Ce n’est que deux ans plus tard que Star Wars premier du nom débutera son tournage.

Toutefois, cette première aventure fût très compliquée pour le jeune réalisateur. D’ailleurs, il cédera sa place pour les deux opus suivants, se consacrant seulement à l’écriture et à la production.

Les soucis du budget, les problèmes liés à l’électronique, ainsi que les lieux de tournage furent un véritable calvaire pour lui. Il rapportera cela à plusieurs reprises lors des différentes promotions de sa prélogie.

 

Georges Lucas a cru en son projet Star Wars

 

Il accumule un retard ahurissant et la Fox est à deux doigts de le lâcher. Une fois, le tournage terminé, c’est une autre galère qui s’abat sur George Lucas. En effet, le premier montage est une catastrophe. Il décide donc de renvoyer le monteur puis d’engager trois personnes pour le remplacer. Ces derniers se nomment, Paul Hirsch, Marcia Lucas et Richard Chew. Le premier s’occupera quelques années plus tard du montage de L’Empire Contre-Attaque.

Bien évidemment, d’autres mésaventures se sont suivies, mais Georges Lucas croit en son projet. Et il fait bien, puisque le long-métrage est un véritable succès dans les salles obscures. Il fût le film de SF, le plus rentable en engrangeant près de 220 millions $ pour un budget avoisinant les 11 millions $.
Les multiples sorties et rééditions ont poussé le film à récolter la somme de 320 millions $ sur le territoire US et 530 millions dans le monde entier.
Il faudra attendre la venue d’un Extra-Terrestre aux longs doigts, pour le détrôner de sa place de film SF le plus rentable.

 

Star Wars : L'Empire Contre-Attaque

Star Wars : L’Empire Contre-Attaque

STAR WARS : L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE – Le Meilleur opus de la saga

 

Certains diront que George Lucas a laissé sa place de réalisateur, car il n’avait pas supporté la pression et avait été traumatisé par les difficultés rencontrées lors du précédent tournage. Lui, a sa propre version des faits. En effet, après le succès du premier opus, la Fox commanda une suite. Ça tombe bien, George Lucas a une première ébauche du scénario. Il l’avait écrite lors de la troisième version du scénario du premier Star Wars

Toutefois, Lucas décida de financer lui-même le film afin de ne plus subir la pression des producteurs. La Fox se retrouva donc, simple distributeur.

Mais, en voulant être le maître du long-métrage, George Lucas se rendit compte qu’il ne pouvait pas tout gérer. Dès lors, il confia la réalisation à Irvin Kershner.
Ensuite, Lucas délégua l’écriture du script à Lawrence Kasdan. Tâche très facile pour ce dernier, puisque le père de la saga a déjà toute l’histoire en tête. Kasdan en profitera pour se consacrer à la psychologie des personnages.

George Lucas aura une nouvelle mésaventure durant le tournage. Effectivement, Mark Hamill a été victime d’un grave accident et a eu de nombreuses séquelles sur le visage. Dès lors, le producteur eût l’idée de la scène avec le Monstre des Neiges. Ce qui permettra d’intégrer les cicatrices du jeune acteur dans l’histoire. 

Ce second opus est marqué par la beauté des effets spéciaux, ces scènes cultes, ainsi que par cette histoire de Père/Fils.

Avec cet épisode, Lucas installe une véritable franchise. L’Empire Contre-Attaque reste l’épisode le plus sombre de la saga.

À sa sortie, et malgré un budget conséquent (33 millions $), le long-métrage est un véritable succès, terminant sa carrière aux USA à 209 millions $. Lors des rééditions, le film récoltera jusqu’à 290 millions $ ainsi que 538 millions $ dans le monde entier.

 

Star Wars : Le retour du Jedi

Star Wars : Le retour du Jedi

STAR WARS : Le RETOUR DU JEDI – Les Ewoks sont les véritables vainqueurs de ce film

 

Le succès du second opus, a entraîné l’écriture d’un troisième film. Les critiques et le public attendent Lucas au tournant. Ce dernier n’a pas le droit à l’erreur et doit clôturer de la plus belle des manières cette trilogie. Pour l’occasion, il s’entourera de de Lawrence Kasdan au scénario et de Richard Marquand à la réalisation. 

Star Wars : Le Retour du Jedi fût le volet le moins compliqué à tourner. Cependant, la post-production durera un an.

Afin de rendre le film un peu moins sombre, George Lucas fait intervenir de nouvelles créatures qui resteront les plus belles peluches du 7ème art… Les Ewoks. Ce sont des petits monstres qui permettront aux rebelles de détruire l’Empire.

Ces derniers bénéficieront de deux longs-métrages (très oubliables), dans lesquels y seront les héros.

De plus, Le Retour du Jedi sera marqué par le combat final, mais aussi par le come-back de Han Solo. Toutefois, la critique n’est pas convaincue par cette nouvelle aventure et la juge trop soft. Certains diront que c’est le pire film de la trilogie.

Cela dit, lors de sa sortie, le long-métrage rapportera 252 millions $ et approchera les 310 millions $ lors de ses rééditions. Enfin, dans le monde entier, ce troisième opus arrive au pied du podium en engrangeant 475 millions $.

 

STAR WARS LA MENACE FANTOME

STAR WARS LA MENACE FANTÔME – “Le phénomène est de retour”

 

Seize années après Le Retour du Jedi, George Lucas est de retour. Attendu comme le Messie, Star Wars La Menace Fantôme marque l’entrée d’une nouvelle ère. Et surtout, qu’est ce que ça fait du bien de réentendre le générique ! Les poils se dressent, les gens hurlent, sifflent, applaudissent etc. Le phénomène est de retour.

Avant de devenir le Jedi puis le Sith le plus connu de la Galaxie, La Menace Fantôme revient sur la jeunesse d’Anakin Skywalker, un jeune esclave de Tatooine. Pilote remarquable à son jeune âge, la force est puissante en lui. En protégeant la Princesse Amidala de la Fédération du Commerce, le maître Jedi Qui-Gon Jinn découvre le jeune talent. Pendant ce temps, la Fédération envahit Naboo, aidé par un Sith méconnu, Dark Maul. Ainsi, Qui-Gon Jinn et son apprenti Obi-Wan Kenobi tentent de rétablir l’ordre galactique…

Avec un budget de 115 millions de dollars, Star Wars la Menace Fantôme a attirer les fans comme les plus curieux car le film a terminé sa course avec 403 millions de dollars de recette. S’offrant un démarrage canon avec plus de 64 millions de dollars dès le premier week-end, les spectateurs ont malheureusement durcit le ton.

En effet, ce premier volet à peu conquit le public. Déclaré comme trop loin de la première trilogie, amenée par une introduction trop faiblarde, la déception est encore au rendez-vous.
Comme quoi, le budget n’a rien avoir avec le succès, surtout que lorsque l’on voit le résultat des 3 premiers avec pas grand-chose. La magie ne se fait pas forcément par l’argent ! Bref, même si le scénario n’a pas fait l’unanimité, nous avons quand même passé un bon moment avec de belles images.

Et en 2012, Lucas Films récidive ! Et oui la Star Wars La Menace Fantôme est bien retour dans nos cinémas. La 3D étant à la mode, la production a du se dire, pourquoi nous ne prendrions pas notre part du gâteau ? Bien essayé. Avec un week-end d’ouverture peu convaincant (22 millions de dollars), cette réédition est passée inaperçue.

 

STAR WARS L'ATTAQUE DES CLONES

STAR WARS L’ATTAQUE DES CLONES – “plus efficace et sans les erreurs du premier”

 

Douze ans après La Menace Fantôme, Georges Lucas revient nous proposer un deuxième volet plus efficace et sans les erreurs du premier.

Depuis le blocus de la planète Naboo par la Fédération du commerce, la République menée le Chancelier Palpatine est en crise. Un groupe d’anarchiste dirigé par le Comte Dooku, manifeste son mécontentement envers le régime mystérieux du sénateur. Pour affronter cette nouvelle menace, la République souhaite se doter d’une armée solide.
Parallèlement, Padmé Amidala, devenue sénatrice, est menacée par les séparatistes et échappe de justesse à un attentat. Le Padawan, Anakin Skywalker est chargé de sa protection. Son maître, Obi-Wan Kenobi, part enquêter sur cette tentative de meurtre et découvre la constitution d’une mystérieuse armée de clones…

Cette fois-ci, on y découvre un Anakin plus en profondeur, ou le bien et le mal s’entrelace en attendant une décision finale explosive. On se rapproche de la thématique de la trilogie originale. Des balades intergalactiques et des combats face à un Empire en construction.

Même budget que la Menace Fantôme avec 115 000 000€, mais le ressenti est totalement différent. Plus d’action, plus d’effets spéciaux, plus d’humour, une belle surprise. Et la recette mondiale va avec la critique car Star Wars l’Attaque des Clones a généré pas moins de 649 000 000$.

 

STAR WARS LA REVANCHE DES SITHS

STAR WARS LA REVANCHE DES SITH – “Une clôture grandiose”

 

Ultime volet de la trilogie Star Wars, George Lucas nous délivre un épisode épique. Tout est grandiose de bout en bout. Une scène introductrice intergalactique jusqu’à la bataille de sabre laser interminable.

La Guerre des Clones fait rage. La méfiance règne le Chancelier Palpatine et le Conseil Jedi. Anakin Skywalker, est tiraillé entre sa ferveur de la Force et son amitié envers le Chancelier. Séduit par la promesse d’un pouvoir sans précédent, tenté par le côté obscur de la Force, il prête allégeance au maléfique Darth Sidious et devient Dark Vador.
Les Seigneurs Sith s’unissent alors pour préparer leur revanche, qui commence par l’extermination des Jedi. Yoda et Obi Wan les traquent jusqu’au combat ultime au sabre entre Anakin et Obi Wan, qui décidera du sort de la galaxie.

Le réalisateur de génie clôture cet ultime trilogie avec brio. Toute la noirceur du côté obscur ressort. De la colorimétrie des scènes au scénario, Star Wars La Revanche des Sith est à la hauteur des spectateurs et de la presse. Il place le décor de la trilogie d’origine.

Budget quasiment équivalent à ses prédécesseurs avec 113 000 000$, la production s’est frottée les mains avec une recette mondiale de 848 000 000$ !

 

Une des différences évidentes entre les deux phases de Star Wars : les effets spéciaux. En effet, amusez-vous maintenant à regarder chacune des trilogies. L’épisode I, II, III prend une véritable claque. Alors que bizarrement, celle des années 80 n’a quasiment pas bougé. Probablement dû l’omniprésence des effets et fonds verts de l’époque…

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.