Connect with us

CRITIQUES

SEVEN SISTERS : Un scénario et casting exceptionnels – La Critique

Published

on

seven sisters

Dans vos salles depuis le 30 Août, le film Seven Sisters, réalisé par Tommy Wirkola n’a pas fini de faire parler de lui.

 

Sept sœurs… Cela ne doit pas être évident! Mais contextualisons l’histoire…

2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman (Glenn Close). Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman (Willem Dafoe) décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman (Noomi Rapace).

 

Seven Sisters se démarque par un jeu d’acteur exceptionnel

 

Noomi Rapace parvient à incarner les sept sœurs avec brio, même si elles sont quelque peu caricaturées (mais cela paraît logique!). Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi, et Dimanche ont chacune leur propre look et leur propre personnalité. Véritable révélation, l’actrice sort du lot. Concernant les autres acteurs, ils sont indéniablement bons !

 

Avec Seven Sisters, nous sommes face à une mise en scène remarquable

 

Intégrer sept personnages joués par une seule et même actrice dans un seul plan, c’est un véritable défi ! Si les plans plus resserrés dominent, le réalisateur nous confronte à plusieurs plans mettant en scène les sept sœurs en même temps. Et ça, c’est fort ! Outre le jeu de l’actrice, il fallait réfléchir à son interaction avec elle-même, multipliée par sept.

 

Seven Sisters, un scénario riche en rebondissements

 

« Vous ne devinerez jamais la fin ». Cette affirmation, intégrée dans la bande annonce, a fait réagir plus d’une personne. Certes, certains éléments du scénario sont quelque peu prévisibles mais, c’est indéniable, Tommy Wirkola arrive tout de même à nous surprendre sur de nombreux points.

Avec une certaine morale malthusienne, le réalisateur soulève la question tant à la mode du surpeuplement de la planète. Si ce thème est vu, revu et re-revu, Tommy Wirkola l’aborde d’un point de vue original et nous pousse à la réflexion. Nicolette Cayman est-elle réellement la « méchante » ? Si les moyens qu’elle utilise sont largement critiquables, ses intentions ne sont-elles pas louables ?

A vous d’aller voir le film pour vous faire votre propre opinion !

Bande annonce

 

Powered by WP Review
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.