Connect with us

SÉRIE TV

PEAKY BLINDERS : la série sans foi, ni loi !

Published

on

Peaky Blinders

Les Peaky Blinders, un gang méchamment charismatiques

 

Les usines sinistres de BSA et les mines poussiéreuses de Birmingham (Royaume-Unis) accentuent ce décor maussade des années 1920. Et puis… lumière. Les membres du gang Peaky Blinders entrent en scène. Un gang issu de la classe ouvrière, parait-il. S’ils sont vêtus de costumes sur mesure, de casquettes toujours impeccables et de montres à gousset étincelantes, le groupe n’a rien de gentlemen. Le réalisateur (Steven Knight) a misé sur le pouvoir et la classe des Peaky Blinders et ça marche ! Il faut se l’avouer, nous pourrions presque  nous habituer à leur style chic et so british.

 

Entre loyauté et business – Peaky Blinders

 

Le gang des Shelby est composé d’une fratrie de quatre garçons et d’Ada, la soeur cadette. Menés par Thomas (Cillian Murphy) et sa tante Polly (Helen McCrory), les Peaky Blinders sont rudes et ont le sens du business à Birmingham. Mais n’allez pas croire que l’entreprise Shelby est légale. Ô malheureux, au contraire. Voler, vendre et arnaquer, tout un programme. Ils sont sans foi, ni loi. Toutefois, on pourra reconnaître la loyauté et la bienveillance des membres. En effet, d’après les archives de la West Midlands Police de 1905, le groupe accueillait des orphelins portant l’espoir d’une vie meilleure. Pourtant, de leur vivant, ils ne connaîtront que la violence et le vol.  « Les Shelby se trouvent sans arrêt replongés, malgré eux, dans le monde de la racaille » reprend l’acteur irlandais Cillian Murphy lors d’une interview pour Arte. Ces bad-boys ont malheureusement perdu tout respect envers l’autorité anglaise.

 

Thomas Shelby, indomptable. Vraiment ?

 

Le 1er épisode (saison 1) commence avec un homme à la mâchoire carrée, au regard bleu perçant, assis sur son cheval noir. Les habitants du quartier s’écartent et baissent la tête en laissant s’échapper timidement « Bonjour M. Shelby ». Derrière cet apparat de bad-boy, on aimerait y apercevoir un caractère plus docile, presque attendrissant. Pourtant quand Arte demande à Cillian Murphy s’il a été compliqué d’incarner ce personnage terrorisant, il répond simplement : « Oui mais à sa décharge, il faut rappeler ce que Tommy a traversé. Il émerge à peine des tranchées de la Première Guerre Mondiale et il est en état de choc ».

Alors pour savoir si oui ou non, nous devons nous attacher à cet homme inabordable et cahoteux, il suffit de regarder Peaky Blinders. Vous n’allez pas être déçu, paroles d’Esprit Ciné !

Découvrez la bande annonce de la série : 

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.