Connect with us

IDÉES DE FILM

Almighty Thor avec Richard Grieco – NANAR CONNECTION #7

Published

on

Almighty Thor

Avec Almighty Thor, Marvel a du souci à se faire… Ou pas !

 

Almighty Thor = Une parodie de “Simple Jack” ? Ah non…

En 2011, The Asylum production avait décidé de surfer sur le succès de Marvel au cinéma. Par conséquent, la firme avait eu l’idée de faire une adaptation du héros, le moins intéressant et le moins cher à produire, c’est-à-dire, Thor. Pour cela, rien de plus simple, elle avait besoin d’un acteur principal incompétent, d’une star has-been pour interpréter le méchant et quand même d’un réalisateur sachant manier le travelling et le slow motion pour capter le spectateur.

J’ai découvert ce long-métrage lors d’une soirée nanar. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. À vrai dire, c’était le premier que nous allions regarder et il fallait quelque chose d’assez fort pour nous tenir éveille. Défi réussi, Almighty Thor a eu toute notre attention.

Pendant 1 heure, 30 minutes, The Asylum production nous a prouvés de quoi elle était capable et cela était bien avant la saga Sharknado. Il faut avouer que j’avais déjà été marqué par bon nombre de ses productions, mais là, c’était du haut niveau. Les effets spéciaux sont affreux. Le marteau de Thor est en polystyrène. Et enfin, l’arme de Loki est une parfaite représentation de la Playstation move (d’ailleurs, elle clignote aussi).

Dans cette adaptation très libre, Thor est un Guerrier naïf, tout droit sorti de la famille Pierrafeu. Il n’est pas très malin. Il n’a pas du tout de charisme. Cependant, il est carrément badass. En effet, il utilise sur Terre deux Uzy afin d’attaquer ses adversaires. Oui, c’est ça la magie d’Asylum, permettre à un Dieu Nordique d’utiliser des mitraillettes pour tuer ses ennemis.

 

Un casting d’anciennes gloires

Almighty Thor : Je n'aurais pas de carrière

Almighty Thor : Je n’aurais pas de carrière

Son interprète, Cody Deal, ayant fait de la figuration dans Very Bad Trip et American Trip, a l’air perdu et sa prestation est digne d’un Michael Dudikoff dans la saga American Warrior, c’est-à-dire sans aucune émotion.

Loki, quant à lui est joué par un acteur désormais has been. Rival de Johnny Depp dans les années 80, sex symbol durant cette même décennie et jouant désormais dans des séries Z pour pouvoir payer ses impôts. Richard Grieco est l’atout comique involontaire d’Almighty Thor. Alors que beaucoup lui prévoyaient une carrière flamboyante, le comédien est tombé dans l’oubli au début des années 90.

Son personnage du détective Booker dans la saison 3 de 21 Jump Street avait eu un tel succès auprès des fans de la série que Stephen J. Cannell, le créateur de cette dernière, avait décidé d’écrire un spin-off avait Grieco dans le rôle titre. Booker débuta le 24 Octobre 1989 sur le réseau Fox, mais les audiences ne suivant pas, la série s’arrêta au bout d’une saison. Après cet échec, son interprète s’est réfugié dans des téléfilms bas de gammes et fait de temps en temps des caméos sympathiques dans des films comme Une Nuit à Roxbury ou encore dernièrement dans 22 Jump Street.

 

Almight Thor : Et oui, Thor, j'ai joué avec Johnny Depp

Almight Thor : Et oui, Thor, j’ai joué avec Johnny Depp

Dans Almighty Thor, il donne tout ce qu’il a, comme si allait recevoir un oscar pour sa prestation. On pourrait la comparer à celle de Jeremy Irons dans « Donjons et Dragons », du Shakespeare nanardesque. Mais il n’est pas la seule célébrité à se débattre dans ce film. Effectivement, Patricia Velasquez est aussi de la partie. La comédienne n’a pas brillé à Hollywood, mise à part dans les blockbusters « La Momie » et sa suite. Elle a surtout été abonnée aux échecs commerciaux par exemple dans Beowulf avec Christophe Lambert. Cependant, nous pouvons avouer qu’elle assure le minimum syndical.

 

Almighty Thor : J'ai joué avec Brendan Fraser

Almighty Thor : J’ai joué avec Brendan Fraser

Bref, vous l’aurez compris ce film rassemble des scènes dénuées de toutes cohérences, avec un casting limite parodique. C’est un carnage visuel et scénaristique, mais je peux vous assurer que l’on rit beaucoup.

 

 

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.