Connect with us

CRITIQUES

LES TUCHE 3 : La suite de trop – La Critique

Published

on

Les Tuche 3

LES TUCHE 3 : Mais pourquoi !?

Bon clairement, après être sorti de la salle, j’étais un peu dépité…. J’ai aimé le 1, j’ai moins aimé le 2. J’ai détesté le 3. Mais ne vous inquiétez pas, je vais développer tout ça, et les raisons qui me poussent à donner ce jugement (totalement subjectif certes).

Tout d’abord, voici l’histoire : Jeff Tuche se réjouit de l’arrivée du TGV à Bouzolles. Malheureusement il ne fait que passer, sans s’arrêter. Il tente de joindre le président de la République, sans succès. Il se présente donc à la présidence. Et là, oh miracle (car oui c’est même plus qu’un miracle), il devient président ! Il va donc gouverner la France.

 

Niveau scénario, c’est la suite de trop. Attendez, mais quel scénario ??

 

Le premier point négatif à aborder, c’est, déjà le scénario. Car un film sans scénario, c’est impossible à faire. Et bah les Français ont réussi avec LES TUCHE 3 !

Il n’y a pas de scénario. Alors oui vous me direz “mais si, il se présente à l’élection, puis il devient président…“. C’est une idée, certes, mais pour un film d’1h30 c’est très léger. Surtout que ça ne suit pas du tout derrière ! Je dirai plutôt que c’est une suite de sketchs à partir du moment où il devient Président, mais ce n’est pas une histoire qui se déroule comme elle le devrait. Il n’y a aucun enjeu, la famille est à l’Elysée pour le fun, mais ça s’arrête là.

Sous l’humour (lequel nous aborderons dans le paragraphe d’après), il y a, il est vrai, quelques petites piques ainsi que des vérités sur le gouvernement et le fonctionnement de la France. Sur ceci, nous pouvons réfléchir, et voir que tout ce qui est dit n’est pas totalement faux ou tiré par les cheveux. La personne du gouvernement accusé d’une sordide affaire ne pourra pas dire le contraire…

 

Un humour drôle par moment, mais surtout répétitif

 

Je ne sais pas ce qui est arrivé aux TUCHE ! Mais l’humour de ce troisième volet est assez lourd par moments (ça ne veut pas dire que les deux autres volets avaient un humour philosophique, loin de là).

A certains passages, l’humour est bas de plafond, on en vient à se demander comment certaines blagues ont pu être mises dans le film. Sans parler des blagues qui tombent à plat, où personne dans la salle n’a ri… Cela veut tout dire !

Chers fans de “des frites, des frites, des frites“, rassurez-vous, vous aurez la phrase culte dans le troisième opus ! Mais seulement deux fois… alors que certaines blagues moins drôles et plus poussives sont refaites quatre fois. On a envie de crier “stop, ne faites plus cette blague !” et elle est refaite…

Bien sûr, tout n’est pas à jeter et il y a aussi de bonnes trouvailles qui nous font franchement rire aux éclats ! Voilà un peu le résumé du film : des blagues (à 25 %) bien drôles, et d’autres ou soit l’on rigole car on est dépité et l’on se demande pourquoi on est encore assis et pas déjà dans la voiture, soit l’on de rigole pas…

 

Un casting toujours aussi bon

 

Ouf, un bon point positif ! Les acteurs sont toujours les mêmes dans ce troisième volet des habitants de Bouzolles. Isabelle Nanty, Jean-Paul Rouve et les autres sont toujours très convaincants dans leur rôle de Tuche attachants ( car oui, Tuche pourrait devenir une caractéristique de personne, comme citadin, campagnard…). Seul Coin-Coin est un peu effacé de l’histoire, avec sa propre histoire, là aussi totalement sortie de nulle part et à laquelle on ne croit que très peu…

On sent qu’ils prennent du plaisir à se retrouver, et à incarner ces personnages typiques ! Même si j’aurais aimé voir leurs têtes à la lecture du scénario. Ce sont-ils demandés comme nous “non là ça va trop loin” ?

Petit clin d’œil aussi d’Olivier Baroux, le réalisateur, dans le film, qui a un tout petit rôle.

 

Conclusion

Je ne vais pas plus m’étendre sur cette catastrophe (pour moi) du cinéma Français. Humour bas de gamme, scénario qui tient sur un post-it… Bref, c’était clairement l’opus de trop !

Attention SPOILER : Olivier Baroux serait partant pour un Tuche 4, si une bonne idée est mise sur la table (la scène de fin où il est Pape, c’était simplement une vanne, ça ne sera pas dans le volet suivant), et si les comédiens sont partants ! Il faut arrêter le massacre là ! 3 TUCHE, c’est déjà un de trop !

Alors après les TUCHE à Monaco, les TUCHE en Amérique, les TUCHE à l’Elysée, où vont-ils aller ? Dans l’espace…?

Powered by WP Review
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.