Connect with us

CRITIQUES

JESSICA JONES : AKA l’origine de ses pouvoirs ! – La Critique

Published

on

Jessica Jones revient, dans une deuxième saison, plus tourmentée que jamais !

Rassurez-vous, Jessica Jones ne change pas ses bonnes vieilles habitudes. Le whisky bon marché est toujours à porté de main et ses enquêtes sur les époux infidèles sont toujours d’actualité. En fait, rien n’a évolué en deux ans (depuis la sortie de la première saison), excepté que Jessica Jones commence à se pencher sur son sombre passé. Hantée nuit et jour par la tragédie de son existence : l’origine de ses pouvoirs. Elle finit par fouiller les archives laissées à l’abandon depuis l’accident causant la mort de toute sa famille. Dix-sept ans après, l’héroïne veut comprendre pourquoi elle est devenue un “monstre” de laboratoire.

Plongez dans l’univers secret de Jessica Jones !

Les 13 épisodes retracent cette enquête interminable. Cette deuxième saison nous plonge dans l’univers de Jessica Jones, plus intime et plus secret qu’auparavant. Des flash-back apparaissent. Tout au long de cette saison, on en apprend plus sur la jeune femme. Cela va vous paraître idiot mais sa veste en cuir… effectivement même ce vêtement pourtant anodin porte une lourde histoire. Vous avez déjà vu Jessica Jones porter autre chose que cette veste noire ? Puis, nous pensions tous que la new-yorkaise détestait tout le monde, et pourtant elle a connu et va connaître de nouveau l’amour dans la saison 2. En effet, dans la saison 1, Jessica Jones s’éloignait des codes de la parfaite héroïne, mais son humanité la rattrape au galop. On assiste à une évolution tranchée par la violence et la haine de Jessica Jones.

Le retour de Kilgrave dans la saison 2 animait l’enthousiasme des fans. Certains plans de la bande-annonce dévoilait une teinte mauve, couleur phare du personnage. Et pourtant… à l’exception de quelques apparitions dans les premiers épisodes, le “grand méchant” de la série est sur le banc des absents. L’absence de David Tennant heurte. Je ne vous cache pas l’énorme déception. Certes, Jessica Jones l’avait tué sous nos yeux mais une petite lueur d’espoir se consumait en nous.

Jessica Jones – Les femmes au pouvoir !

Selon la créatrice, Melissa Rosenberg, il est normal que les femmes prennent le pouvoir au cinéma. Que ce soit à l’écran ou derrière les caméras, elles s’imposent dans Jessica Jones. En effet, la réalisatrice est à la tête d’une équipe entièrement féminine de scénaristes et réalisatrices. Dans la série, on assiste à l’évolution des trois figures principales : Jessica Jones, Trish, l’avocate Jeri Hogarth (jouée par Carrie-Anne Moss). Tandis que les deux amies enquêtent, Jeri elle doit se battre contre une mort certaine. Malgré sa toute puissance dans un monde de vautours, cette grande avocate apprend qu’elle est atteinte de la maladie de Charcot. Cette nouvelle contre-balance sa vie toute tracée. Elle tente alors de se soigner, manque de chance elle tombe sur des charlatans…

Malgré l’excellent travail d’interprétation de Jessica Jones par l’actrice Kristen Ritter, on décroche facilement dès que Trish apparaît à l’écran. Melissa Rosenberg cherchait peut-être à inverser les rôles concernant ces deux sœurs de cœur. Tandis que dans la saison 1, Trish brillait et Jessica Jones sombrait, la saison 2 inverse les codes. Effectivement, Trish Walker ( alias Rachael Taylor) se rapproche d’une spirale infernale : la drogue. Son sentiment d’impuissance et d’infériorité la balance dans une lourde dépendance. Nous sommes alors captivée par sa déchéance totale, mais malheureusement on décroche trop facilement. Son rôle en devient presque lourd et agaçant. Dommage.

En attendant, vous pouvez voir et revoir notre 3e épisode de Pulsions consacré à la saison 2 de Jessica Jones !

Jessica Jones S02 en 60 secondes – PULSIONS by EspritCine.fr

 

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.