Connect with us
in the fade in the fade

CRITIQUES

In the fade: Un drame puissant et choquant- La Critique

Published

on

In the fade – Une force créatrice

In the fade, le film très attendu de ce début d’année par les cinéphiles. Mais aussi par les aficionados du Festival de Cannes, qui se languissaient de pouvoir admirer le résultat de ce long-métrage. Réalisé par Fatih Akin, le film nous raconte donc l’histoire de Katja (Diane Kruger) qui voit sa famille assassinée lors d’un attentat à la bombe. Folle de rage et de chagrin après avoir perdu son mari et son fils, elle décide de démêler l’enquête. Elle accuse un mouvement Néo-nazi qui s’en serait pris à son époux en raison de ses origines Kurde.

Il bénéficie d’une bonne publicité puisqu’il regorge déjà de prix de toute sorte. Palme d’or à Canne pour notre Diane Kruger préféré. Mais aussi lauréat du Golden globes du meilleur film étranger, et sélectionné pour représenter l’Allemagne aux Oscars 2017. In the fade fait parler de lui, et attire l’attention des fins connaisseurs. Mais pas que…

Au final, le résultat défi toutes les attentes. A la fois éprouvant et fascinant.

In the fade

 violence psychologique dans les salles

 

Analysons de plus près ce spécimen. Tout d’abord il y a l’arc narratif du film divisé en trois actes, ou chapitres, bien distinct. Étonnant pour un drame aussi puissant et réaliste. Mais cet effet de style reste très cohérent dans le son discours du réalisateur. Comme les différentes étapes du deuil, Fatih Akin découpe son film et transforme son aspect et sa mise en scène en fonction des chapitres. Une mise en scène intelligente, qui crée d’autant plus l’empathie que nous pouvons avoir pour son personnage central.

On retrouve également à travers ce film une multitude de sources d’inspiration. Dont le réalisateur nourrit goulûment son scénario et sa mise en scène. Parmi elles Mystic river : pour le choc de la perte d’un proche et certain aspect de mise en scène, ou encore 12 hommes en colère : pour le soin et la rigueur que l’on ressent dans les scènes de procès. Mais surtout un style propre à la filmographie de David Fincher. Tout comme lui, il ne laisse aucun détail au hasard dans sa réalisation et sa composition des cadres frôle la perfection. Fatih Akin a créé son propre style. A l’instar de Soul Kitchen son précédent long-métrage, le film est une “fiction-réaliste” qui nous trouble par la véracité de ses détails, et une mise en scène vertigineuse propre à la fiction.

 

Diane Kruger – le combat d’une femme déchiré

 

Le plus grand atout du film reste la vertigineuse performance de Diane Kruger. A travers toute sa carrière elle n’a jamais cessé de se renouveler et de nous surprendre. Que se soit en français aux côtés de Danny Boon dans un plan parfait, en Anglais dans l’incroyable Mr. Nobody ou encore un mélange de toutes les langues dans le Inglorious Bastards de Tarantino… Diane Kruger nous surprend, nous fascine et nous charme dans chacun de ses rôles.

In the fade a été l’occasion pour l’actrice de renouer avec ses racines germaniques. Effectivement c’est le premier long-métrage de sa carrière qu’elle interprète entièrement en Allemand. Une double récompense pour elle, puisque c’est en jouant dans sa langue natale qu’elle finit par obtenir la palme d’or. Une magnifique victoire, dont nous sommes nous aussi très heureux.

In the fade

We go to see In the fade !!

Puissant et choquant, ce film ravira les cinéphiles. Bien que le film fasse débat et qu’il divise la critique il est notre coup de cœur de la semaine. Un film coup de point et jusqu’au-boutiste, qui n’est pas sans rappeler la violence déchirante du film Mother sortie l’année dernière.

Une performance magistrale qui nous oblige à faire face au pire scénario que l’on puisse imaginer, la perte des êtres qui nous sont les plus chères. Diane Kruger interprète avec une justesse folle les doutes, la douleur et les choix qu’elle est obligée d’assumer. Une véritable performance qui nous fait nous demander : ” Mais qu’est ce que j’aurai fait… moi ?”  une question que l’on espère jamais se reposer finalement.

Powered by WP Review
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.