Connect with us
Snowpiercer le transperceneige Snowpiercer le transperceneige

IDÉE DE FILM

Snowpiercer Le Transperceneige, le train de l’éternel hiver – Idée de Film

Published

on

Snowpiercer Le Transperceneige, un scénario inattendu et passionnant

2031. Le monde est plongé dans une ère glacière qui empêche toute vie de subsister à l’extérieur. Faisant le tour de la terre par cycles d’une année, un train aux 1001 wagons fonctionne inlassablement, dans un mouvement perpétuel. À l’intérieur de ce train se trouve tout ce qui reste de l’humanité. Et la vie y est loin d’être idyllique pour tout le monde.

Ce train, véritable microcosme qui renferme tous les survivants à la glaciation, est divisé en deux parties bien distinctes. L’avant, où les plus privilégiés vivent dans l’opulence, le confort, et la décadence. L’arrière, où les populations entassées vivent dans la crasse, la faim, et la misère. La véritable nourriture n’existe pas à l’arrière du train. Seuls sont distribués des lingots de protéine, noirs et gélatineux, tandis que les rares aliments organiques (plante, viande, grain) sont réservés à ceux de l’avant. Cela fait plus de vingt ans que le monde est ainsi, et rien ne semble pouvoir changer. Chacun sa place, chacun son lot. Désormais, l’équilibre de ce fragile écosystème constitue l’unique loi. Et ceux qui ne sont pas heureux de mener cette existence sont libres de faire un saut dehors, si le cœur leur en dit.

Ce monde, Curtis a été forcé de s’y adapter. Comme tous les autres habitants de l’arrière du train. Mais, encouragé par Gilliam, doyen très respecté par la communauté, Curtis décide que cette mascarade n’a que trop duré. Lorsqu’un enfant de l’arrière du train est arraché à sa mère et emmené jusqu’à l’avant pour des raisons mystérieuses, cela déclenche une véritable révolte. Curtis décide, avec son groupe, d’avancer jusqu’à l’avant du train, et de prendre la machine à son créateur. Le tout en utilisant la force si nécessaire.

Transperceneige est une fresque poignante et visuellement excellent

Snowpiercer le Transperceneige est une adaptation libre de la bande dessinée éponyme de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette. Elle semble tout d’abord on ne peut plus simpliste. La psychologie de ses personnages, notamment des occupants de l’avant du train, est parfois plus proche de la satire (Tilda Swinton, par exemple, est prodigieuse, mais n’hésite pas à en faire des caisses) Mais plus on avance dans le film, tandis que les personnages avancent dans le train, plus on réalise sa complexité.

Ici, on est bien loin du schéma classique, entre méchants et gentils. Rien n’est aussi fermement marqué. La progression des personnages, bien que très linéaire, n’est pas simplement un voyage du bout à l’autre d’un train. C’est un combat pour la survie, entre individualisme et solidarité communautaire, pour la salvation de l’espèce humaine.

Un vrai monde réunit dans un seul train autonome

Tout sert à bousculer les notions préconçues. Le monde n’est pas aussi anéanti qu’il semble l’être et les personnages ne sont pas qui ils semblent être non plus. Aucun ne l’est. Pas même le protagoniste, Curtis, qui, au fur et à mesure de sa progression, révèle de plus en plus sur son passé sombre…

En ce qui concerne l’aspect visuel, le réalisateur Bong Joon-Ho se surpasse. On découvre des univers différents à chaque wagon. École aux couleurs criardes, boucherie remplie de viande, serre verdoyante, night club aux effluves de drogues puissantes, salon de thé à l’anglaise, bar à sushi immaculé. Toutes les ambiances sont créées avec le même soin. Chaque plan est d’une très grande beauté. Le choix esthétique est assumé avec beaucoup de panache, et sert à la construction de l’univers. Tout cela projette le film à un rang élevé dans le classement des dystopies.

Mais avant d’être une dystopie, Snowpiercer le Transperceneige est une fresque poignante. Les notions de sacrifice, de privilège, d’insurrection, d’ordre établi, jusqu’au questionnement sur la place de l’individu dans un monde fermé est autonome comme le Transperceneige. Voilà un long métrage qui prend à bras le corps et entraîne dans une course infernale à travers un monde immobile et gelé, où tout va bientôt changer.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.