Connect with us
SPLIT IDEE DE FILM SPLIT IDEE DE FILM

IDÉES DE FILM

SPLIT : Un conflit intérieur époustouflant – Idée de Film

Published

on

La réussite de SPLIT réside d’ailleurs dans les troubles psychologiques de McAvoy

A l’image du personnage incarné par James McAvoy dans Split, M. Night Shayamalan dispose de plusieurs facettes. D’un coté, le réalisateur talentueux s’appuyant sur des twists intelligents et une photographie plutôt léchée pour nous rappeler nos peurs les plus primaires.

De l’autre, un cinéaste se reposant sur ses acquis. Comme si son nom suffisait à rendre crédible et réussi la moindre histoire surnaturelle ou fantastique qu’il est prêt à nous vendre. Perdues dans des budgets astronomiques, ces intrigues ont donné naissance à des films plus que moyens. Comme par exemple « Le Dernier Maître de l’Air » ou encore « After Earth».

Le réalisateur est revenu sur le devant de la scène avec un projet plus raisonnable (The Visit), ayant reçu des critiques plutôt positives. Dans sa lancée, Split renoue avec les premiers amours de Shayamalan, à savoir de rendre le surnaturel plausible, acceptable, voire réaliste. En se limitant à un thème particulier (le trouble dissociatif de l’identité), et en l’exploitant en lieu clos (le logement de fonction de Barry … ou de Dennis ?), Shayamalan fait naître plus facilement le malaise, ainsi que les questionnements.

 

Le spectateur se trouve donc en plein milieu de ce conflit intérieur

 

On retrouve enfin la patte du réalisateur dans ce Split. Les intentions du personnage principal, Kévin, ne sont pas clairement définies, laissant le spectateur dans l’expectative. Agissant à la fois comme un sauveur et un bourreau, de par ses différentes personnalités, Shayamalan distille le doute et l’incertitude. La réussite réside d’ailleurs dans les troubles psychologiques du personnage joué par McAvoy. Lui-même ne sait pas s’il est un bienfaiteur ou un homme malfaisant.

À l’image du spectateur, il est tiraillé par des sentiments contradictoires. Est-ce que kidnapper ces trois jeunes filles est un acte héroïque? Un mal nécessaire pour le bien de tous? Ou s’agit-il d’un agissement purement égoïste, dont la principale motivation est d’assouvir des besoins primaires ? Chaque personnalité de ce protagoniste à sa propre réponse et sa propre vérité. Ainsi, le spectateur devra attendre le dernier tiers du film pour savoir enfin si la menace est réelle ou simplement inventée par le cerveau malade de Kévin.

Le jeu de James McAvoy est saisissant. Chaque personnage joué ayant ses propres traits, ses propres tics. Dennis sera intense, prévenant et maniaque, alors que Patricia sera maternelle, bien que cruelle et pragmatique. Edwig, quant à lui, sera naïf et innocent. Néanmoins déterminé à faire entendre sa voix. Contre eux se dressera la Horde, les dix-neuf autres personnalités de Kévin, voulant stopper net les manigances de ses trois facettes « maîtres des lieux ».

Si les motivations de chacun peuvent finalement paraître assez légères et peu approfondies, elles ne sont que la réponse d’un homme ayant dû faire face seul. Le choix a été de se réfugier dans sa propre tête pour échapper à la souffrance. Pour ne pas subir le même traitement, et être considérés comme de simples dysfonctionnements d’une psychologie troublée et dérangée, les personnalités de Kevin veulent mettre en œuvre tout ce qui est en leur pouvoir pour se faire entendre.

 

Une dernière partie de film pleine de maîtrise

 

Le spectateur se trouve donc en plein milieu de ce conflit intérieur. Se demandant lui-même si tout cela a un sens. Shayamalan, comme à son habitude, révélera lors de la dernière partie du film si le public a eu raison d’y croire ou non. Le tout en rassemblant enfin l’ensemble des pièces du puzzle. L’intrigue annexe de Casey prendra d’ailleurs tout son sens à la toute fin du film, pratique habituelle du réalisateur.

En renouant avec ces réussites d’antan, en s’appuyant sur un excellent James McAvoy, et en réalisant une dernière demi-heure pleine de maîtrise, Shayamalan fait de nouveau un retour remarqué et plutôt remarquable.

  • Scénario
  • Casting
  • Durée du film
4.7
Envoi
User Review
0 (0 votes)
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.