Connect with us
Quatre mariages et un enterrement Quatre mariages et un enterrement

IDÉE DE FILM

Quatre mariages et un enterrement, l’amour à l’anglaise – Idée de film

Published

on

Quatre mariages et un enterrement,un film de société qui cartonne

La trentaine est une période difficile. Sur bien des plans, il s’agit même de l’une des plus difficiles de l’existence. Notamment lorsque l’on est célibataire, et que l’on ne peut s’empêcher de voir tous ses amis se marier et fonder des familles les uns après les autres. Alors que les mariages se suivent, et que les années passent, on est de plus en plus contraints de se rendre à l’évidence. Un jour, il faudra bien que ce soit notre tour. Ou peut-on trouver une autre issue à cette pression constante ?

C’est la question que se pose Charles, joué par un Hugh Grant tout en charme cabotin. Autour de lui, la vie avance, et son groupe d’amis commence à se scinder en deux . Ceux qui se marient, et ceux qui restent seuls. Cyniques quant au principe même de l’union matrimoniale, Charles et ses plus proches compagnons sont persuadés qu’ils ne se marieront jamais. Cependant, lors du premier mariage, Charles rencontre Carrie, une Américaine dont il ne parvient pas à se détourner.

Il la revoit à plusieurs reprises, et les deux ont une aventure. Seulement voilà : Carrie se fiance à un riche écossais, laissant Charles sur le carreau. Après l’enterrement de l’un de ses amis, il est alors plongé dans une mélancolie qui lui fait réaliser la brièveté de l’existence, et la douleur de la solitude. Il est alors prêt à se résoudre à épouser l’une de ses anciennes conquêtes ; mais la vie lui réserve encore des surprises…

Une bonne dose de rire et de larmes

Cette comédie, qui a donné un véritable boost au cinéma britannique (qui avait alors quelques difficultés à s’exporter), est un véritable chef-d’oeuvre du genre. Les décors un peu désuets, l’humour résolument british, sarcastique et pince-sans-rire, les costumes tellement 90’s qu’ils semblent bondir tout droit d’une friperie londonienne ; tout est réuni pour créer un film d’exception qui ravira toutes les générations.

Quatre mariages et un enterrement abordent des sujets de sociétés avec un humour décapant. Qu’il s’agisse du couple, de l’amour, de la mort, de l’amitié, des pressions sociales, de la solitude, de l’âge adulte… Tout y passe, et toujours avec une effronterie grinçante et cependant très tendre.

La romance entre Charles et Carrie est à part, par bien des aspects. Il ne s’agit pas, au sens propre, d’un amour impossible, et pourtant tout semble les éloigner à chaque instant. Les circonstances, l’avis des autres ; leurs vies, elles-mêmes, semblent s’opposer diamétralement, et partir chacune dans sa propre direction. Et cependant, ils se retrouvent toujours, comme par un cruel jeu du destin. Comme si, malgré tout, ils ne pouvaient pas vivre séparés l’un de l’autre.

Quatre mariages et un enterrement est le premier film anglais à avoir remporté un César, et ayant accumulé un box-office mondial de près de 250 millions de dollars. Il a élevé Hugh Grant au rang de star internationale. Et cela est mérité : sa performance est tout ce qu’il y a de plus séduisante. L’acteur sera ensuite la tête d’affiche de plusieurs comédies romantiques, notamment le Journal Intime de Bridget Jones, ou encore Love Actually ; toujours avec le charme british qui le caractérise.

Quatre mariages et un enterrement, c’est une bonne dose de rires et de larmes. A savourer avec un bon Earl Grey et des scones à la confiture.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.