Connect with us

IDÉE DE FILM

Batman et Robin avec George Clooney – NANAR CONNECTION #4

Published

on

Batman et Robin

BATMAN ET ROBIN est le nanar ultime de la première saga cinématographique

 

Pourquoi Batman et Robin est nanar ?

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Un Batman VS Superman avait été envisagé. Tout comme un film sur Wonder Woman avec Courtney Cox dans le rôle-titre. Un Superman V était en cours d’écriture. Ainsi qu’un nouvel opus du Batman intitulé Batman : Triumphant. Dans lequel,  on aurait eu l’occasion de revoir le Joker interprété par Jack Nicholson,  Michelle Pfieffer dans celui de Catwoman et Nicolas Cage aurait du se glisser dans le costume de l’épouvantail.

Mais tout a été annulé à cause Batman et Robin

Après le succès phénoménal de Batman Foreverla Warner a décidé de prolonger l’aventure de l’Homme Chauve-Souris avec un quatrième film.

 

Batman et Robin

Batman et Robin

Val Kilmer qui interprétait Bruce Wayne dans le précédent opus a refusé de reprendre son rôle. A la place, il a décidé de se glisser dans la peau du « Saint » réalisé par Phillip Noyce. Toutefois, le comédien n’a pas vraiment gagné au change puisque lelong-métrage a rapporté un peu moins de 170 millions $ dans le monde entier,  pour un budget avoisinant les 70 millions $.

Afin de le remplacer, il a fallu prendre un acteur en pleine ascension. Possédant un certain charisme. Et pouvant porter sur ses épaules un personnage aussi important que celui du Batman. Et voilà que débarque le Docteur Doug Ross de la série Urgences, George Clooney. L’acteur accepte la proposition de la Warner et devient le troisième comédien à incarner l’homme chauve-souris au cinéma.

Bien évidemment, il est le troisième, si l’on met de côté l’adaptation sur grand écran du Batman, la série, en 1966, dans lequel le héros était interprété par Adam West.

D’ailleurs, en parlant de ce show, le réalisateur Joel Schumacher voulait lui rendre un véritable hommage avec ce quatrième film. D’où le surdose d’humour qui fait passer le long-métrage pour un indéniable nanar qui fit couler la carrière de pas mal d’acteurs.

 

Batman et Robin

Batman et Robin

Avant même sa diffusion, on avait tiqué sur la future qualité de Batman et Robin

 

Dès le début du tournage, on sentait que le film allait tiquer, du fait de sa distribution assez particulière.  Arnold Schwarzenegger dans le rôle du glacial Mister Freeze et la jeune Alicia Silverstone qui avait fait des débuts prometteurs dans le Teen-Movie “Clueless” .
Comportant un budget de 140 millions $, ce quatrième film devint le Batman le plus cher de la saga. J’attendais avec impatience de voir ce spectacle d’effets spéciaux.

Afin de promouvoir le film, le réalisateur reprend la même campagne marketing que le précédent volet. Présentation des comédiens avec leurs costumes sur un fond gris, bande-annonce identique avec le même thème musical et affiche présentant tous les acteurs sur un teint assez coloré. Je me rappelle encore des posters individuels qui envahissaient les Champs Elysées. A l’époque, c‘était l’extase à l’état pur pour un gamin de sept ans.

Enfin, le film est sorti en France 9 Juillet 1997. Je m’en souviens encore. J’y étais allé à la séance de 14h le samedi 12 Juillet. C’était pour moi un jour exceptionnel, j’allais enfin voir ce nouveau volet de la saga qui avait bercé mon enfance.

Je ne vous cache pas que j’ai beaucoup aimé le film. Je trouvais la fin splendide avec les nouveaux costumes des héros. Puis la B.O était assez distrayante, entre Smashing Pumpkins, R.E.M ainsi que R.Kelly. Je me rappelle encore d’écouter dans mon super walkman, la bande originale.

Durant assez longtemps, ce film est resté gravé dans ma mémoire, j’en gardais un excellent souvenir. Je blâmais presque les gens qui le trouvaient ridicule. Cependant, au cours d’un marathon Batman, j’ai pris une claque et je me suis rendu compte que mon esprit m’avait trahi durant toutes ces années.

 

Batman et Robin

Batman et Robin

Batman et Robin est l’épisode de la saga qui a pris le plus de liberté au sujet de l’histoire créée par Bob Kane, en 1937.

Gotham n’est nullement sombre, c’est une ville très colorée avec une prédominance pour le rose et le bleu. Les méchants sont bêtes et balancent des punchlines à deux balles. Le commissaire Gordon est devenu un vieux pantouflard capable d’être envoûté par le charme de Poison Ivy. Et enfin, Batgirl est le nièce d’Alfred… .

En effet, pour Joel Schumacher, Barbara Gordon devient Barbara Wilson, la nièce du majordome Alfred Pennyworth. Dans les comics ou encore dans la nouvelle trilogie du Batman réalisée par Nolan, Barbara Gordon est la fille du commissaire James Gordon.

Et pour finir nous avons d’un côté un Batman blagueur, ayant des tics pour se donner un genre. Possédant une carte bancaire, sur laquelle,  il y a marqué Batman Forever. Et de l’autre un Robin casse pied, faisant sa crise d’adolescence à trente ans. Souhaitant voler de ses propres ailes en devenant le futur Nightwing. D’ailleurs, son costume y fait référence.

Concernant l’ambiance du film, Joel Schumacher s’est totalement lâché et ne cache pas sa sexualité. En effet, dans bon nombre de scènes, il en fait allusion. On est dans une sorte de rave party techno gay colorée, avec un Batman portant des talons haut et un costume assez explicite.

 

Batman et Robin est composé d’un cinq étoiles mais… Pathétiques

 

Au sujet des comédiens, on atteint le grand n’importe quoi.

George Clooney est mal à l’aise, il baisse constamment la tête afin de lire son texte, ce qui provoque un énorme tic.

Arnold Schwarzenegger est à mourir de rire et ne prend pas du tout au sérieux son personnage. Il le parodie en portant des chaussons à tête d’Ours. Ou bien en balançant des répliques faisant référence au froid : « Je crois que j’ai jeté un froid » ou encore « L’Hiver, il faut toujours vidanger, ou cela ne pardonne pas ! »

Chris O’Donnell et Alicia Silverstone essayent de tout donner afin de percer dans le cinéma. Malheureusement, la carrière de ces deux comédiens sera ralentie à cause de ce film. Et il faudra presque dix ans au premier pour faire oublier sa participation dans cette saga.

Pour finir, Uma Thurman est peut-être la comédienne la plus juste, ayant un côté très Burtonien et jouant de ses charmes pour rendre son personnage irrésistible.

En quelques mots, Batman et Robin est un nanar qui a connu un redoutable échec au box-office et qui a réduit à néant son héros pendant quelques années. L’ambiance n’est plus du tout Burtonienne. Toutefois,  elle est vraiment ancrée dans l’univers très coloré de Schumacher.

Enfin, c’est un film pour les enfants avec un sous texte très limite. Une destruction totale de l’univers du Batman.

 

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.