Connect with us

IDÉE DE FILM

Mine de Rien : un conte social

Published

on

Mine de rien est le premier long métrage réalisé par le comédien Mathias Mlekuz, qui sortira dans les salles le 26 Février 2020.

Dans la mine et sa mémoire, une région qui fut le fleuron de l’industrie minière, deux chômeurs de longue durée, ont l’idée de construire un parc d’attraction “artisanal” sur une ancienne mine de charbon désaffectée. En sauvant la mine et sa mémoire, ils vont retrouver force et dignité.

Une comédie engagée

Le spectateur dans “Mine de rien” est ancré dans le passé ouvrier du Nord-Pas-de-Calais et du bassin minier. Ce long métrage rend également hommage aux mineurs , à la région et au dernier combat du père du réalisateur, pour le classement du bassin minier au patrimoine mondial de l’humanité. Le réalisateur Mathias Mlekuz aime le cinéma engagé et la comédie sociale, en évoquant la solitude, la détresse et la résignation sous les coups de la vie. C’est un film qui parle de la force du collectif et de la solidarité. d’ailleurs, les plus belles réussites sont collectives. Dans les années 70 et 80, le parti communiste était plus important que la cellule familiale et la solidarité primait.

Les hommes et les femmes du film

Les deux personnages principaux du film sont deux “losers” à la dérive qui ne croient plus en eux. Arnault (Arnaud Ducret) est fatigué et déprimé. Il vient de perdre son père , il est divorcé, sans profession et sans argent. Il a été contraint de revenir vivre chez sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. Son ami d’enfance, Di Lello (Philippe Rebbot) vit en couple mais part toujours à la recherche d’aventures extraconjugales. Il a moins de difficultés financières qu’ Arnault car son épouse ramène de l’argent au foyer.

A l’inverse des hommes de ce village, les femmes sont volontaires et déterminées. Toute l’énergie est de leur côté, ce sont non seulement des femmes fortes mais aussi de pouvoir. Le village est sous l’autorité de Mme Lemaire (Rebecca Finet). Stella (Mélanie Bernier), la sœur de Di Lello, quant à elle, tient la brasserie du village.

Les seconds rôles sont magnifiques. Hélène Vincent interprète le rôle de Thérèse et a magnifié son personnage de mère incroyablement touchante. Rufus, dans le rôle de Roger Morels est, quant à lui, très crédible dans son rôle d’ancien mineur.

Les chansons et la musique du film

Les chansons “Mon Vieux” et “En avant gueules noires” aussi populaires qu’émouvantes donnent un côté engagé au film. Matthieu Gonet, quant à lui, signe la musique du film, en renforçant les émotions et en soulignant les moments d’hésitation et de joie, avec un grand talent.

Un film aussi touchant où l’humour est présent

Mine de rien est un film est plus un conte social qu’une comédie sociale : il est solaire et s’inscrit du côté de la vie.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.