Connect with us
Le Bon, la Brute et le Truand Le Bon, la Brute et le Truand

IDÉE DE FILM

Le Bon, la Brute et le Truand. Le western ultime ! – Idée de film

Published

on

Le Bon, la Brute et le Truand, est le dernier film qui vient clôturer la Trilogie du dollar.

Alala… Sergio Leone, le cador du western spaghetti ! On lui attribue la paternité du western italien bien qu’il ne l’ait absolument pas inventé. Mais son influence dans la massive popularisation du genre dans les années 60 est bel et bien réelle. Et sa contribution n’est pas des moindre car en plus de révéler Clint Eastwood, Sergio Leone réalise la plus grande trilogie de westerns italiens : la “trilogie des dollars”. Et parmi eux, certainement le western le plus célèbre :  Le Bon, la Brute et le Truand.

L’histoire se déroule aux Etats-Unis, durant la guerre de Sécession. Tuco Ramirez a sa tête mise à prix suite à de nombreux délits. Il est complice avec Blondin, un petit malin qui livre Tuco aux autorités pour encaisser sa prime et le libérer immédiatement après sa pendaison pour répéter l’opération encore et encore. Un troisième personnage du nom de Sentenza, pistolero tueur, est à la poursuite d’un coffre au trésor caché par un soldat et enquête sur son emplacement.

Mais quand Blondin est lassé de son alliance avec Tuco et l’abandonne à son sort, Tuco se libère et veut se venger. Retrouvant son ex-partenaire, ils apprennent tous les deux l’existence du coffre au trésor de la même bouche du soldat qui l’a révélé à Sentenza. Le trésor serait dans un cimetière, sous une tombe. Commence alors une grande chasse pour retrouver le coffre caché ! Mais qui aura droit à l’or…?

Le Bon, la Brute et le Truand est un excellent western

Le Bon, la Brute et le Truand, sorti en 1966, est le dernier film qui vient clôturer la Trilogie du dollar. Cette dernière, qu’on appelle également Trilogie de l’homme sans nom, n’est pas une réelle trilogie à proprement parler. En effet, ses films n’ont pas de lien narratif direct ou cohérent les uns avec les autres, bien que certains acteurs soient présents dans plusieurs de ses films tout en jouant des personnages et rôles différents. Mais alors pourquoi l’appeler trilogie ? Les raisons étaient simplement purement promotionnelles, mais ça n’empêche pas d’apprécier ces westerns d’anthologie.

Le Bon, la Brute et le Truand sait donc parfaitement clôturer ce trio de films en proposant un véritable cocktail de genres qui s’avère pour le coup très bien dosé. On est à mis chemin entre de la tragédie et la comédie, emprunte d’une ruse et d’une ingéniosité toute particulière. Sergio Leone confonds les genres en mettant en scène trois personnages calibrés comme du papier à musique.

Car oui, les stars du films sont bien évidemment les trois nommés à l’affiche. Ouvrons le bal avec Le Bon : Clint Eastwood. Incarnant ici Blondin, l’associé de Tuco, Clint Eastwood nous gratifie de son sempiternel charisme capable de subtiliser chaque scène dans lesquelles il apparaît. Absolument divin, il donne très souvent la réplique à Eli Wallach qui interprète le Truand, Tuco. Il sait briller de mille feux également durant le film. Véritable pile électrique qu’on ne peut arrêter et qui sait se montrer terriblement hilarant. Et enfin, la Brute, comment ne pas terminer sans évoquer Lee Van Cleef dans son rôle de Sentenza ? Tueur implacable faisant preuve d’un sadisme frissonnant, il sait être un excellent antagoniste qu’on aime détester.

Le Bon, la Brute et le Truand est un excellent western. On comprend pourquoi certaines personnes le qualifient de “western ultime”. Il jouit d’un casting aux petits oignons incarnant des personnages dont la nuance est parfaitement exploitée. Le film joue sans cesse sur cette dualité entre bien et mal, sur l’égoïsme, sur la contradiction ou l’humanité. Surement le meilleur western de Sergio Leone !

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.