Connect with us
La Haine La Haine

IDÉE DE FILM

La Haine – Des émeutes, trois potes et un revolver trouvé… – Idée de film

Published

on

“C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages…”

Des émeutes jonchent les rues des banlieues parisiennes. La cause, le jeune Abdel est plongé dans le coma après qu’un policier l’ait frappé. Lors de ces émeutes, un policier perd son revolver. Saïd, Vinz et Hubert sont potes depuis toujours. Ils traînent toujours ensemble. Vinz est quelqu’un d’agressif, Hubert de calme et Saïd plutôt entre les deux. Vinz retrouvé le flingue du policier et décide de le dire à ses deux potes. Vinz veut venger Abdel et souhaite tuer un flic. On suit les trois durant une journée qui va être un périple. Entre leur visite à l’hôpital pour voir Abdel, leur rencontre avec des skinheads ou encore le dealer Astérix. Mais en fin de journée, le pire va arriver…

“Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien… Jusqu’ici tout va bien. »”

Réalisé par Mathieu Kassovitz en 1996, le film est un ouragan sur le cinéma français. Il arrive comme une bombe avec un sujet aussi sensible que les violences policières. Il gagne trois Césars dont celui du meilleur film et le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes. Chapeau !

Après une seule journée dans la vie de ces trois amis, on se rend compte de l’état de la France dans les années 1990. La Haine est une observation superbement faite de la pauvreté urbaine. C’était une période de troubles à Paris et le film ne l’évite pas, sans devenir trop violent. Filmé en noir et blanc, c’est un acte d’accusation puissant et accablant contre la façon dont le système est chargé contre de tels individus. Les acteurs principaux sont tous excellents dans leurs rôles respectifs et ajoutent beaucoup de légèreté à l’intrigue. Notamment dans les différents dialogues très drôles et réalistes qui les rendent plus qu’authentiques. Ils agissent véritablement comme un groupe de vrais amis et ont une alchimie qui crève de l’écran. Et la fin, quelle fin ! Peut-être l’une des meilleures jamais vues !

“Mais l’important, c’est pas la chute. C’est l’atterrissage.”

Une histoire tragique qui décrit de manière très réaliste l’état de la France à l’époque, surtout dans les banlieues. La Haine montre aussi ce que signifie d’être jeune à travers trois personnages différents. Un excellent film que je recommande !

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.