Connect with us
L'Île au trésor L'Île au trésor

IDÉE DE FILM

L’Île au trésor, à l’abordage moussaillon ! – Idée de film

Published

on

L’Île au trésor mérite sa place au panthéon des grands films sur la piraterie

Quand on dit “film de pirates” on pense bien évidemment à la série des Pirates des Caraïbes avec l’excentrique Jack Sparrow ! Mais ce que l’on sait moins, c’est que les studios de production Disney se sont déjà tenté à explorer les mers avec des capitaines forbans. Hé oui, en juillet 1950 sort une adaptation cinématographique du célèbre roman de Robert Louis Stevenson : l’Île au Trésor.

L’histoire débute en 1765 dans un port d’Angleterre. Le jeune Jim Hawkins vit avec sa mère. Ils gèrent ensemble une auberge que les marins viennent fréquenter quand ils font escale. Mais un jour, le capitaine William Bones confie avant de mourir une carte au trésor au jeune Hawkins. Le garçon s’empresse de porter la carte au riche Trelawney, ami de la famille. Ce dernier décide d’organiser une expédition pour aller récupérer le trésor.

Trelawney engage alors le capitaine Smollett qui fournit son navire, l’Hispaniola ainsi que le docteur Livesey. Jim est autorisé à se joindre au voyage comme garçon de cabine. Il ne tarde pas à rencontrer le reste de l’équipage. Ils ne paraissent pas très bienveillants et sont dirigés par Long John Silver. Un baroudeur qui possède une jambe de bois. Jim se lie vite d’amitié avec Silver alors que le capitaine Smollett et Trelawney s’inquiète de la loyauté de l’équipage. Leurs inquiétudes s’avèrent justifiée lorsque Jim découvre que Silver et ses hommes prévoient une mutinerie et récupérer le trésor pour eux-mêmes.

L’Île au trésor , une aventure d’évasion au romantisme outrancier

Il n’y a pas que l’épopée de Jim Hawkins et John Silver qui fut laborieuse. Ce film a été un véritable flop à sa sortie. Les critiques lui ont reproché de ne pas être assez proche de l’oeuvre de Stevenson. Le public des années 50 lui a reproché d’être trop violent pour les enfants, surtout en raison d’une scène où un pirate se fait abattre d’une balle en pleine tête. Et les grands journaux n’ont rien arrangé au tableau en taxant le film d’aventure “purement masculine pour les hommes rêvant d’excitations”.

Pourtant, L’île au trésor est loin d’être un mauvais film. Il prend peut être certaines libertés avec le matériau de base mais sait parfaitement plonger son spectateur dans l’ambiance. On romance systématiquement les histoires de pirates, les présentant comme de valeureux boucaniers sans peur aux ruses inégalées. Le film retranscrit bien tout cet aspect légendaire du pirate, sûrement grâce à son réalisateur Byron Haskin. Ce dernier est un habitué des aventures de brigands des mers et en réalisera plusieurs autres par la suite. Parmi ces films on peut citer Le Pirate des mers du Sud qui adapte la suite des aventures de John Silver après L’île au trésor en compagnie de Jim Hawkins.

Et Long John Silver, parlons-en ! C’est la figure la plus imposante de ce film, un antagoniste proche de l’anti-héros qu’on apprécie très vite. Avec sa jambe de bois et son perroquet, il possède ce charisme stéréotype de tout bon pirate qui se respecte. Et il est en plus campé par Robert Newton qui incarnera le terrible Barbe Noire deux ans plus tard. Du reste du casting, le petit Jim sait également être attachant et l’acteur Bobby Driscoll a une bonne synergie avec John Silver.

Le problème de L’île au trésor, c’est qu’il est beaucoup trop mésestimé. Il mérite sa place au panthéon des grands films sur la piraterie avec le panache qu’il donne à ses forbans. Il est certes un peu niais, mais c’est l’apanage de beaucoup de films Disney destinés aux enfants. C’est une aventure d’évasion au romantisme outrancier qui donne envie de ressortir son épée en bois et un tricorne pour jouer à nouveau aux fictions de l’enfance.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.