Connect with us
Florence Foster Jenkins Florence Foster Jenkins

IDÉE DE FILM

Florence Foster Jenkins, pour l’amour de la musique – Idée de film

Published

on

Florence Foster Jenkins est très bien accueilli par le public comme par la critique

Ecouter de la musique, c’est bien. Ecouter de la bonne musique, c’est mieux ! L’art musical a toujours été un plaisir apprécié par tous, se déclinant en genres qu’on affectionne plus ou moins. Et, parmi eux, l’un des plus vieux genres musicaux reste l’opéra. Bien qu’associé à la classe bourgeoise, écouter un ténor ou une cantatrice demeure relativement impressionnant. Mais que se passe-t-il quand une cantatrice ne sait pas chanter ? Découvrons-le avec la singulière histoire de Florence Foster Jenkins.

L’histoire prend place en 1944, aux Etats-Unis dans la ville de New-York. Florence Foster Jenkins est une riche héritière et grande amatrice de musique comme d’opéra. Elle est l’épouse de St. Clair Bayfield, un grand comédien shakespearien qui occupe aussi le rôle de manager pour Florence. Bien que St. Clair soit très attentionné envers son épouse, il vit dans un appartement différent en compagnie de Kathleen, sa maîtresse, en raison d’une syphilis contractée par Florence. Le quotidien du couple s’en voit alors chamboulé quand Florence décide de prendre des cours de chants.En effet, en tant que grande mélomane autoproclamée, Florence rêve d’être une talentueuse cantatrice soprano.

Elle engage alors un professeur de chant ainsi qu’un jeune pianiste du nom de Cosmé afin d’accomplir son rêve. Mais pouvoir chanter, ce n’est pas un luxe donné à tout le monde. Florence est incapable de chanter juste, ce qui choque Cosmé qui ne lui cependant rien sous l’impulsion sévère de St.Clair. Florence va jusqu’à organiser un petit récital pour les membres de son club de musique. Certains rient, mais la majorité des autres restent respectueux et, pour préserver leur amitié, lui émettent de bons retours. Confortée dans l’idée qu’elle est une bonne chanteuse, Florence va entreprendre d’organiser un concert… au grand dam de son mari.

Le spectateur se retrouve porté un peu contre son gré par Meryl Streep

Réalisé en 2016 par Stephen Frears, Florence Foster Jenkins est très bien accueilli par le public comme par la critique. Le film obtient quatre nominations aux Golden Globes 2017 en tant que meilleur film, meilleurs acteurs dans un film musical pour Meryl Streep et Hugh Grant et meilleur acteur dans un second rôle pour Simon Helberg. Meryl Streep est également nominée en tant que meilleur actrice aux les Oscars de la même année pour son rôle. Et on comprend pourquoi ! Le trio d’acteurs principaux nous offre une performance sans faute de bout en bout du film.

Meryl Streep, interprétant Florence, nous présente un personnage à la fois outrancièrement exubérant mais également très pathétique. C’est une femme qui souffre tant physiquement que émotionnellement. Elle veut partager sa passion et un peu de sa joie avec son entourage, et l’ironie dramatique que le film arrive à faire régner autour du personnage de Florence agrippe le cœur. On ressent la fatalité arriver sans pouvoir faire grand chose, si bien qu’on vient étrangement à se ranger du côté des supporters de Florence quand bien même elle chante horriblement. La dévotion de St Clair, joué par Hugh Grant, à quelque chose d’assez touchant mais également assez malsain. On sent bien qu’il veut rendre sa femme heureuse mais que l’étau du mensonge ne fait que se resserrer peu à peu.

Florence Foster Jenkins, un divertissement agréable

Oui, Florence Foster Jenkins est un biopic qui peut parfois manquer d’ambition. Le film ne prend pas vraiment aux tripes. Mais, en tant que spectateur, on se retrouve porté un peu contre notre gré par Meryl Streep et son personnage à voix de crécelle. La célèbre actrice est encore fois fabuleuse dans un rôle qui ne manque pas de panache, accompagnée par Hugh Grant, et rend le visionnage exquis. Le divertissement reste agréable et s’avère plutôt fidèle à la vie qu’a pu mener l’extravagante Florence Foster Jenkins.

Et pour les plus amateurs de cinéma français, vous pouvez également visionner Marguerite (2015) de Xavier Giannoli. Ce film avec Catherine Frot dans le rôle titre s’inspire librement de l’histoire de Florence Foster Jenkins pour présenter une trame similaire. Lequel est le meilleur ? A vous de le décider !

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.