Connect with us

IDÉE DE FILM

EVASION – Alerte, Papys s’échappent de prison / LA CAVERNE DES FILMS #10

Published

on

EVASION

EVASION : Un film qui a vingt ans de retard

EVASION est un peu le long-métrage que tous les fans de films d’action des années 80-90 rêvaient de voir un jour en salle. STALLONE & SCHWARZENEGGER, ROCKY & TERMINATOR, RAMBO & CONAN, réunis pendant 1h50 min dans une même production.

EVASION – Ça faisait rêver en 1993, ça le fait moins vingt ans plus tard.

En même temps en 1993, les choses se seraient déroulées autrement. Tout d’abord Schwarzenegger était au sommet de sa forme, il venait de cartonner avec Total Recall en 1990, Terminator 2 en 1991 et s’était même mis à la comédie le temps d’un film avec Un Flic à la Maternelle. Tandis que Stallone, voyait sa carrière flanchée après avoir enchaîné les insuccès de Rambo 3 en 1988, Rocky 5 en 1990 ou encore Arrête où ma mère va tirer en 1992.

Cependant, voir cette rencontre en 1993 aurait été bénéfique pour les deux stars puisque le long-métrage aurait sans doute été un gros succès au box office, relançant ou confortant entre temps la carrière de l’Etalon Italien, qui rappelons venait de sortir Demolition Man et Cliffhanger, soient deux films cultes et propulsant Schwarzenegger au rang de stars la plus bankable du cinéma d’action, détrônant un certain Burt Reynolds par la même occasion.

Pour compléter le tout, cette production sentant bon le Planet Hollywood aurait été réalisée par un John McTiernan (Piège de Cristal, Predator) ou par un jeune réalisateur très courtisé à cette époque, Renny Harlin (58 minutes pour Vivre, Cliffhanger), écrite par un Steven E. De Souza (Commando, Running Man) et produite par Joel Silver (L‘arme Fatale, l’Expert, Fair Game).

Le long-métrage aurait été glorifié par la présence d’un méchant bien badass tels que Michael Ironside (Total Recall, V) ou Denis Hopper (Easy Rider, Speed) et serait soutenu par un casting secondaire digne de ce nom avec des acteurs comme Michael Biehn (Terminator, Aliens), Tom Sizemore (True Romance), Chris Penn (Reservoir Dogs), Danny Trejo (Machete) ou encore William Baldwin (Silver, Fair Game).

EVASION – Mais voilà ce rêve s’est éloigné et vingt ans, plus tard, sort EVASION.

En somme, le film n’est pas mauvais, comparé au dernier Stallone (Du Plomb dans la tête), mais il manque cruellement de rythme, de punchlines et de clins d’œil. En plus de cela, le long-métrage n’est pas gâté au niveau du scénario puisque ce sont les auteurs de Blanche Neige (avec Julia Roberts) et de Road House 2 (avec un acteur nanar) qui ont collaborés à l’écriture de cette production à mi chemin entre Haute Sécurité et Tango & Cash. Du côté de la réalisation, on ne peut pas vraiment en vouloir à Mikael Hafstrom (Chambre 1408 et Dérapage) dont se fût la première expérience dans les films d’action, peut-être même sa dernière.

Quant au casting, on voit un Stallone botoxé, qui se prend trop au sérieux et un Schwarzy à la ramasse qui joue, avec beaucoup de réussite, sur l’humour. Du côté des seconds rôles, on retrouve Vinnie Jones (X-MEN : L‘affrontement finale et 60 secondes Chrono), Sam Neil (Jurassic Park) qui assure le minimum syndical, Curtis Jackson qui ne devrait pas tarder à retourner dans les direct to dvd et Jim Caviezel en Bad Guy insupportable, prenant des aires d’Eric Roberts dans « l’Expert ».

EVASION – CONCLUSION

Malgré quelques scènes qui font mouches, une introduction plutôt convaincante, EVASION n’arrive jamais à tenir ses promesses, se perd de temps en temps dans des incohérences et des ellipses brouillonnes et délivre trop vite son intrigue.

Dommage, car il avait du potentiel et méritait amplement un meilleur traitement. NOM DE ZEUS, ça me donne une idée, on devrait prendre la Delorean, aller en 92 et proposer le projet aux producteurs, sur un malentendu ça peut marcher.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.