Connect with us
drive drive

IDÉE DE FILM

Drive, un film d’action intense – Idée de film

Published

on

Drive, un chef d’oeuvre cinématographique

Un chauffeur travaille comme mécanicien, doubleur de cascadeurs, chauffeur de cascadeurs et chauffeur de voiture pour criminels à la location à Los Angeles. Ses emplois sont tous gérés par Shannon, propriétaire d’un magasin d’automobiles, qui persuade les gangsters juifs Bernie Rose et Nino d’acheter une voiture pour permettre au pilote de faire la course. Le chauffeur rencontre sa nouvelle voisine, Irene, et se rapproche d’elle et de son jeune fils, Benicio. Leur relation naissante est interrompue lorsque le mari d’Irene, Standard Gabriel, est libéré de prison.

Standard doit de l’argent de protection depuis son incarcération et est battu par le gangster albanais Cook, qui lui demande de cambrioler un prêteur sur gages pour 40 000 dollars afin de rembourser sa dette. Cook donne à Benicio une balle en guise de symbole indiquant que sa mère et lui sont en danger. Le conducteur, soucieux de la sécurité d’Irène et de Benicio, propose d’agir en tant que responsable de la fuite lors du braquage du prêteur sur gages.

Ryan Gosling au sommet de son art

Réalisé par Nicolas Winding Refn, Drive sort en 2011 et marque tout le monde. C’est le film le plus connu du réalisateur qui a transporté Ryan Gosling sur un nouveau palier. En effet Gosling avait déjà tourné beaucoup de films mais Drive l’a mis en avant. Il l’a fait grimper au sommet des acteurs les plus connus.

Quel film phénoménal. C’est ce genre de film qui est sans aucun doute une œuvre d’art. La narration est immaculée et se targue de vous montrer ce qui se passe au lieu de vous dire ce qui se passe, une forme d’art en soi. La bande-son est exceptionnelle surtout bien évidemment le titre “Nightcall” de Kavinsky en introduction du film qui donne des frissons.
Parlons de l’esthétique du film. Des prises de vue magnifiques, des scènes percutantes et une excellente composition. La luminosité et la palette de couleurs donnent souvent à Drive l’apparence d’un rêve froid et rétro. Un style propre au cinéaste danois qu’on retrouve dans ses autres œuvres.

Et si vous vous plaignez du manque de dialogue, je comprends votre point de vue. Mais il faut savoir lire sur le visage du personnage. Observer la pièce, la scène et l’ambiance au lieu de vous l’expliquer en quelque sorte. Je pense que c’est la force de Gosling, ce qui lui est beaucoup reproché. Beaucoup pensent qu’il joue mal ou qu’il est inexpressif. Un acteur n’a pas besoin de la parole pour faire ressentir une émotion. Les sceptiques diront qu’il joue mal ou qu’il est inexpressif. Ces scènes apportent de la tensions et de l’intensité dans le film.

Un chef d’oeuvre cinématographique avec un Ryan Gosling au sommet de son art. Drive vous prendra aux tripes et vous marquera, j’en suis sûr et certains.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.