Connect with us
American Beauty American Beauty

IDÉE DE FILM

American Beauty, satire d’une société décadente et superficielle – Idée de film

Published

on

American Beauty connaît un grand succès international

Si le nom de Sam Mendes est aujourd’hui synonyme de films James Bond, il faut savoir que le réalisateur britannique n’en est pas à son premier boom international. En effet, après une carrière comme metteur en scène au théâtre, il se tourne vite vers le cinéma. Son premier film, American Beauty, connaît alors un succès des plus retentissants.

Les Burnham sont le parfait cliché de la famille nucléaire américaine aux allures parfaites. Cependant le vernis n’est pas aussi reluisant qu’il semble l’être et ils souffrent de nombreux dysfonctionnements familiaux. Le père, Lester, ne supporte plus son travail tandis que son épouse, Carolyn, est une agent immobilière déterminée. Et enfin leur fille, Jane, déteste ses parents. Bien évidemment les membres de la famille communiquent le moins possible entre eux, ce qui ne fait qu’accentuer la frustration générale et leurs dérèglements. Mais leurs déboires ne sont pas terminés.

En effet Lester tombe sous le charme d’Angela. Une amie pom-pom girl de sa fille et commence à avoir des rêves érotiques de la demoiselle. Pour séduire la lycéenne, Lester va commencer à faire de la musculation, fumer de la marijuana et à la draguer ouvertement à chaque fois qu’il la croise. Carolyn, quant à elle, trompe son mari avec Buddy, un agent immobilier rival qu’elle admire en secret. Enfin, Jane commence à entretenir une romance avec Ricky, le fils au comportement étrange de leurs voisins. Mais que se passera-t-il lorsque leurs petits secrets seront découverts…?

American Beauty est sublimé par un excellent casting qui donne parfaitement le change

Sorti en 1999, American Beauty connaît un grand succès international. Si bien remporte cinq Oscars lors de la cérémonie de 2000. Meilleur film, meilleur scénario original, meilleur réalisateur, meilleure photographie et meilleur acteur pour Kevin Spacey… Oui, le premier film de Sam Mendes a bien raflé la mise. Et même si aujourd’hui ce genre d’intrigue paraît anodin avec toutes ces critiques de la société américaine ou ces séries à la sauce Desperate Housewives. American Beauty conserve toute de même son charme initial, à mi-chemin entre le film noir psychologique et la comédie dramatique.

Le film est sublimé par un excellent casting qui donne parfaitement le change dans leurs rôles respectifs. On retient surtout la grande prestation de Kevin Spacey dans le rôle de Lester, père de famille désœuvré. C’est le membre de la famille Burnham le plus attachant d’ailleurs. Avec ses allures de monsieur Tout-le-monde, il arrive à amuser et à peiner avec sa volonté d’excitation et ses ressentis sur l’insignifiance de sa vie. C’est d’ailleurs un des rares à vivre ses désirs et profiter de la vie dès qu’il quitte son travail pour séduire Angela. L’acteur fait preuve d’une grande émotion dans le portrait de son personnage, calquant le ton crescendo du film.

American Beauty est un film qui ne se perd pas en grandiloquences inutiles. Il va au cœur des choses sans aucune violence mais avec une justesse plutôt sulfureuse. Un film où le désir et le rêve sont au cœur des choses, thèmes rehaussés par une bande son onirique signée Thomas Newman. C’est un film finalement très humain sur une civilisation qui se flétrit, et tout ça par sa faute. C’est un film sur la frustration, l’inhibition, le couple et l’interdit, le tout formant un cocktail critique explosif. N’hésitez pas à foncer dessus !

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.