Connect with us
Gueule d'ange Photo Ayline Aksoy-Etaix, Marion Cotillard Gueule d'ange Photo Ayline Aksoy-Etaix, Marion Cotillard

CRITIQUES

Gueule d’Ange : Un résultat en demi-teinte – La Critique

Published

on

Gueule d’Ange: de bonnes idées, gâchées par une mélancolie trop poussée

Résumé : Une jeune femme (Marion Cotillard) vit seule avec sa fille, Elie. Bien qu’elle aime sa fille elle n’aime pas le boulot de mère à plein temps. Elle préfère délaisser son enfant pour privilégier les sorties alcoolisées et les virés avec ses différents amants. Un jour elle finit par ne plus revenir à la maison et laisse sa fille livrée à elle-même. Peu à peu, la jeune Elie va apprendre la vie. La solitude et va mener une quête pour obtenir de l’attention et de l’amour.

En découvrant Gueule d’Ange premier film de la réalisatrice Vanessa Filho, on est tout d’abord très agréablement surpris. Une séquence d’ouverture sur un mariage haut en couleur, qui finit par nous mettre une énorme claque à laquelle on ne s’attend pas.

C’est ainsi durant les quarante premières minutes du long métrage. Le film nous fait vaciller entre une mère aimante mais instable et la beauté innocente mais brisé de la jeune gueule d’ange. La relation mère-fille est tellement rude qu’elle en est presque insoutenable, et le jeu de la jeune Alyne Aksoy-Etaix est bouleversant. Mais peu à peu, une vague de mélancolique et trop prévisible prend peu à peu le relais pour balayer toutes les bonnes idées. Entre le jeu de Marion Cotillard tantôt juste tantôt limite caricaturale et l’histoire qui patine.. Le rythme du film en prend un sacré coup.

Quand la caricature prend le dessus

Une histoire qui cherche trop à nous tirer les larmes donc. Alors que laisser plus de naturel, comme la scène du mariage où quelques heures seulement après s’être marié, l’homme voit sa femme le tromper sous ses yeux. Un choc et un bouleversement inouïe qui fonctionne parfaitement. Mais le coup de la jeune fille alcoolique fonctionne beaucoup moins bien.

Un résultat en demi-teinte pour ce film sélectionné dans la catégorie un certain regard. Sortie le 23 Mai dernier pour les plus curieux d’entre vous.

Critique rédigée par Théo Payros

Powered by WP Review
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.