Connect with us
yao yao

CRITIQUES

Yao, adorable road-trip en plein Sénégal – La Critique

Published

on

Yao, une histoire simple et profonde

Seydou Tall est un acteur et auteur à succès d’origine sénégalaise. Il est l’idole de Yao, un petit garçon de Kanel qui tient absolument à le voir quand il débarque au Sénégal pour des galas et signatures. L’enfant fait alors la route seul jusqu’à Dakar pour le voir et obtenir une dédicace à ramener chez lui. L’accueillant avec plaisir, Seydou Tall propose au garçon de le ramener chez lui pour le remercier de sa venue et ne pas le laisser se débrouiller seul. Ils se lancent alors dans une traversée du pays qui risque de s’avérer surprenante pour l’auteur français.

Mis à part cette situation initiale, le film n’a pas vraiment d’intrigue ni de fil conducteur. Yao doit rentrer chez lui, Tall est là pour l’accompagner. Il n’y a pas d’élément perturbateur auquel faire face mais plutôt un enchaînement de péripéties dans lesquelles les protagonistes sont entraînés. L’histoire sait donc rester simple mais néanmoins profonde, notamment grâce au traitement du personnage d’Omar Sy.

En effet, s’il n’y a pas vraiment d’intrigue, le film table sur le développement de Seydou Tall. Interprété par Omar Sy, l’acteur délaisse le comique pour nous servir une performance plus profonde, solide mais surtout plus humaine. En raccompagnant Yao chez lui, le personnage vit un véritable voyage intérieur au cours duquel il apprend à apprécier les choses simples de la vie, mais aussi à reconsidérer certains aspects de lui même.

une invitation pour un retour aux sources

Il est parfaitement secondé par Lionel Basse dans le rôle de Yao. Petit garçon insouciant mais énigmatique, Yao représente à la fois une figure de fils mais aussi de guide pour Tall au cours d’un voyage qui prend des allures de pèlerinage. Il est cet enfant que Tall a pu être au milieu du pays de ses ancêtres.

Les deux acteurs s’accordent parfaitement, investis dans chacune des scènes. Touchants, ils savent exprimer leur complicité avec une grande justesse. Leur symbiose donne toute sa saveur au film, le faisant apparaître comme bien plus qu’un simple voyage ou un énième road-movie.

Yao est un film simple, appréciable par sa beauté solaire et son cœur d’or. C’est une invitation pour un retour aux sources, pour un regard vers soi et pour la redécouverte de son âme d’enfant.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.