Connect with us
Une Femme d’exception Une Femme d’exception

CRITIQUES

Une Femme d’exception : un biopic classique mais inspirant, votre Honneur ! – La Critique

Published

on

Une Femme d’exception, hommage à la figure de Ruth Ginsburg

Elle est considérée comme l’une des femmes les plus influentes du monde. Elle s’est battue pour l’égalité des sexes et pour le droit des femmes. Cette dame, c’est Ruth Ginsburg et il est temps que son histoire soit portée à l’écran.

New-York, 1970. Depuis son entrée à Harvard quatorze ans plus tôt, la professeure Ruth Bader Ginsburg a été témoin et victime de machisme et bon nombre d’actes discriminatoires en raison de son sexe. Impossible pour elle de trouver une place dans un cabinet d’avocats car elle est une femme, Ruth va alors enseigner sur les discriminations sexuelles juridiques dans une école de droit.

Mais quand Martin, son époux, porte son attention sur une affaire fiscale au cours de laquelle un homme se voit discriminé, Ruth voit alors une occasion pour frapper fort. La juriste entreprend alors de porter cette affaire devant la Cour d’appel. Elle souhaite créer une jurisprudence et revoir ainsi toutes les lois discriminatoires sur le genre.

On peut le dire d’entrée, Une Femme d’exception est un film qui sait rendre hommage à la figure de Ruth Ginsburg. Aujourd’hui juge à la Cour suprême des États-Unis et ce depuis 1993. Elle est interprétée par Felicity Jones qui lui confère une détermination d’acier ainsi qu’une soif d’égalité très inspirante. Sa prestation sait être plaisante et donner fougue à ce film pourtant si classique.

Une Femme d’exception, un classicisme scolaire aux messages forts

Le reste du casting sait se montrer également convaincant, bien que Felicity Jones soit celle qui capte toute notre attention. On peut retenir les interprétations d’Armie Hammer en Martin Ginsburg, époux aimant et principal soutien de Ruth. On aime les scènes de Justin Theroux en juriste grande gueule qui roule des mécaniques. Et on adore l’apparition éclair de Kathy Bates qu’on aurait aimé voir plus longtemps camper cette avocate acerbe qu’elle incarne ici.

Comme évoqué précédemment, ce biopic est cependant relativement classique dans sa réalisation. D’autant plus qu’il se targue d’une ambiance très américaine et manichéiste dans son traitement des personnages. Les hommes que Ruth croise sont très machos. Ils n’hésitent pas à exagérer ce trait, et aucun autre personnage féminin à part sa fille n’a voix au chapitre.

Le seul homme qui aura foi en Ruth reste Martin, son mari. Son personnage ne sera pas vraiment exploité non plus et n’est qu’un supporter pour le projet de son épouse. Le manichéisme du film ne lui rend pas service et le fait plus apparaître comme un personnage caricaturé qu’autre chose. Le manque de nuance général des personnages est un peu dommage. Il tend sans doute à renforcer l’aspect trop classique de la réalisation.

Néanmoins, Une Femme d’exception a le mérite de soulever des messages forts. Tant sur le changement que sur l’espoir ou le féminisme. Et malgré son classicisme scolaire, il sait nous faire découvrir une figure fascinante tout en nous faisant voyager dans un univers juridique complexe.

Avis sur le film
  • Scénario
  • Casting
3.9
Envoi
User Review
0 (0 votes)
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.