Connect with us
mon bébé film Sandrine Kiberlain mon bébé film Sandrine Kiberlain

CRITIQUES

Mon Bébé, une parenthèse gonflée d’amour – La Critique

Published

on

Mon bébé, un bon moment chaleureux

Vous vous rappelez de LOL ? Mais si, une comédie avec Sophie Marceau qui raconte la relation houleuse entre une mère et sa fille adolescente. Il est sorti en 2008, a fleuri au box-office et a même eu droit à un remake américain ! Il est réalisé par Lisa Azuelos qui remet aujourd’hui le couvert avec une autre comédie sur le thème de la famille : Mon Bébé.

Héloïse est divorcée depuis douze ans suite aux infidélités de son mari. La garde alternée, la vie de célibataire, elle a dû se faire à ce nouveau quotidien. Aujourd’hui, elle gère un restaurant et vit seule à la maison avec sa benjamine, Jade. Cette dernière a 17 ans, est lycéenne et une adolescente comme les autres. Elle fume, elle sort avec ses amies, elle flirt mais surtout doit travailler pour avoir de bons résultats.

En effet, Jade est en classe de terminale et passe le Bac à la fin de l’année. Toutefois, ça n’est pas l’unique raison qui pousse la demoiselle à réviser ardemment. Elle apprend qu’elle est admise dans une faculté au Canada mais doit d’abord obtenir une mention au baccalauréat. Très heureuse, Jade est déterminée à obtenir cette mention et révise sans pour autant négliger son entourage. Toutefois, Héloïse commence à prendre peur du départ de son dernier enfant et se met à paniquer…

la particularité de Mon Bébé est l’absence d’élément perturbateur

Il est difficile de ne pas comparer Mon Bébé au précédent film de Lisa Azuelos, LOL. Encore, on a droit ici au personnage d’une mère solitaire un peu dépassée par la différence de génération. Le personnage d’Héloïse ne semble vivre qu’à travers ses enfants, elle bafouille quand un homme lui parle. La mère célibataire est donc tout à fait chamboulé lorsque sa fille projette de quitter le nid. Mais contrairement à LOL, aucun fossé ne s’est creusé entre la mère et la fille. Elles s’aiment toujours autant et finalement il n’y a aucun conflit entre elles.

C’est sans doute ce qui fait toute la particularité de ce film, l’absence d’élément perturbateur. Il brise complètement les codes du schéma narratif en s’abstenant d’impliquer un quelconque obstacle aux protagonistes. On peut considérer que le départ de Jade est perturbateur, mais pas au point d’être un élément d’opposition. A aucun moment Héloïse et Jade ne viennent se disputer à ce propos, la mère aide même sa fille à travailler pour partir. Ainsi, Mon Bébé s’agence en une succession de situations entremêlées de flashbacks nous montrant Héloïse avec ses enfants plus jeunes.

Mon bébé, un film naïf finalement tendre et plein de miel

Sandrine Kiberlain interprète d’ailleurs très bien le rôle d’Héloïse, lui donnant cette touche un peu folle qui convient à toute mère un peu trop cool. Son personnage et son jeu laissent transparaître une certaine joie de vivre ainsi qu’une grande tendresse. Elle possède d’ailleurs une bonne synergie avec Thaïs Alessandrin, fille de Lisa Azuelos, qui incarne ici Jade. Le personnage est peut être moins imposant que celui de sa mère, mais les deux femmes partagent de bons moments. Parmi les seconds rôles, on peut également citer Victor Belmondo et noter la participation de Kyan Khojandi.

Finalement, Mon Bébé n’a pas prétention à raconter une grande histoire. Il ne force jamais la donne ni ses gags et se contente d’aller droit au but. Les protagonistes sont à la fois très simples et très humains, même s’ils gardent cette touche parisienne qu’on a du mal à ne pas voir. Mais c’est un film touchant devant lequel on passe un bon moment. Il met l’accent sur l’importance de la famille mais aussi des souvenirs. Et le résultat est un film naïf finalement tendre et plein de miel. Allez le voir pour un bon moment chaleureux !

Découvrez la bande-annonce ici !

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.