Connect with us
L'Incroyable Histoire du facteur Cheval L'Incroyable Histoire du facteur Cheval

CRITIQUES

L’Incroyable Histoire du facteur Cheval, la vie d’un rêveur – La Critique

Published

on

L’Incroyable Histoire du facteur Cheval est porté par la performance de Jacques Gamblin

Il était une fois, un facteur qu’on disait un peu fou. Touché par la grâce, cet homme passa 33 ans de sa vie à construire seul un palais. Ce film raconte son histoire.

France, fin XIXe et début XXe, dans la campagne drômoise, Joseph Cheval est un facteur solitaire. Il passe son temps à marcher et rêvasser pendant ses tournées. Lorsque sa femme décède il choisit de se remarier avec Philomène. Fervente épouse, elle donne vite naissance à Alice.

Le facteur Cheval, peu à l’aise avec les enfants, forme très vite une relation fusionnelle avec sa fille. Il décide alors d’accomplir une folle entreprise. Inspiré par les monuments exotiques qu’il voit dans les journaux ou sur les cartes postales : construire un “Palais idéal” qu’il dédit à Alice. Sa construction va alors changer sa vie ainsi que celle de sa famille.

L’histoire du facteur Cheval est effectivement incroyable tant elle semble tout droit sortie d’un roman. Possédant une photographie absolument divine, le film peut se targuer d’avoir des plans d’une grande beauté. Que ça soit une vallée constellée de montagne teintée d’or par le soleil, ou des monts couverts de neige nimbés d’un voile nuageux, tout est sublimé à la frontière de l’irréel. On apprécie ces moments de contemplation qui apparaissent presque comme des moments d’accalmie au milieu d’une histoire où les drames semblent s’enchaîner.

une biographie emplie de poésie et de délicatesse

Joseph Cheval est un personnage très particulier, tantôt froid sans le vouloir, tantôt rêveur. C’est un être qui fascine d’entrée de jeu avec son attitude innocente, naïve, voire proche de celle d’un enfant. On se prend d’affection très vite pour ce personnage marginal et silencieux qui construit un château qui rivalise avec les constructions d’Antoni Gaudí. Il est incarné par Jacques Gamblin qui sublime littéralement le personnage.

En effet, si on aborde le terrain du casting, on ne peut qu’adorer la performance de Jacques Gamblin. Il nous sert un personnage empli de dignité avec une grande justesse et une émotion toujours juste. Il est le pilier du film et cela se sent, au point qu’il arrive à éclipser complètement le reste des acteurs pourtant convaincants. On pense notamment à Bernard Le Coq ou Natacha Lindinger incarnant les amis du couple Cheval.

La seule personne du casting à réussir à tirer son épingle reste Laetitia Casta, jouant ici Philomène Cheval. Femme douce et aimante, dont certaines scènes rappellent la beauté de la Vénus de Botticelli, Philomène est une immense figure d’affection pour un Cheval toujours dans la lune. Le duo Casta/Gamblin est plaisant à suivre et le film repose entièrement sur leur excellente synergie.

Avec L’Incroyable Histoire du facteur Cheval, son réalisateur Nils Tavernier propose une biographie emplie de poésie et de délicatesse. C’est un film qui reste cependant très englué dans le miel du bon sentiment, mais qui est sauvé par la performance brillante de son acteur principal.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.