Connect with us
Les invisibles film Les invisibles film

CRITIQUE

Les Invisibles, des figures de femmes exclues – La Critique

Published

on

Les Invisibles mène à une réflexion

Ces femmes, on en connaît forcément tous une. On en a déjà vu faire la manche sous un porche, ou dans le métro, sans jamais vraiment leur porter attention. Elles sont là, figures quasi spectrales qu’on remarque à peine. Elles nous sont invisibles, et pourtant…

Audrey, Manu, Angélique et Hélène travaillent à l’Envol, un centre d’accueil de jour pour femmes sans abri. Mais lorsque la municipalité les informe qu’elles doivent fermer leurs portes en raison de mauvais résultats, les quatre femmes se retrouvent dos au mur. Elles ont alors trois mois pour trouver un travail à leurs protégées pour leur assurer une vie meilleure, et peut être sauver leur centre. Afin de pouvoir décrocher un emploi à ne serait-ce que l’une d’entre elles, Audrey sera alors prête à tout et retrousse ses manches. C’est d’un commun accord qu’elle et Manu organisent des ateliers thérapeutiques et accueillent clandestinement les femmes la nuit. La lutte ne sera pas de tout repos pour sortir de la rue !

Les Invisibles nous fait ouvrir les yeux

Les Invisibles fait réfléchir. Il sait émouvoir d’une manière tendre son spectateur et nous montrant des personnages fragiles et très humains. On se prend vite d’affection pour les femmes du centre. Elles ont toutes leurs personnalités propres et ne fonctionnent pas comme un seul corps. Pour parfaire leurs personnages, elles adoptent toutes des pseudonymes. Comme Brigitte Macron, Lady Di, Salma Hayek ou Beyoncé, des masques qu’elles portent pour leur donner de l’assurance.

De même pour le personnage d’Audrey Lamy dont la prestation est assez touchante, surtout dans les moments de tension. Elle est d’ailleurs parfaitement secondée par le tempérament de flamme du personnage de Déborah Lukumuena et la jovialité exquise de Noémie Lvovsky. Ce quatuor est complété par la figure éminente de Corinne Masiero. L’actrice incarne une aide sociale stricte mais dont les instants chaleureux font fondre le cœur.

Ah la tension… elle sait se faire ressentir. Les Invisibles illustre avec brio les conditions de vie dans la rue sans pour autant nous faire part des détails les plus sauvages. Non, tout est dans la suggestion pour nous faire comprendre certains vécus et situations graves, comme le viol par exemple. Pas de cris, pas de larmes, juste des plans astucieux et des visages graves.

Oui, Les Invisibles fait réfléchir. Il nous présente des portraits de femmes uniques, adorables, et nous fait ouvrir les yeux sur des êtres auxquels on ne fait d’habitude jamais attention. Entre comédie et drame social, ce film est d’une justesse absolue. A voir au plus vite !

Avis sur le film
  • Scénario
  • Casting
4.3
Envoi
User Review
0 (0 votes)
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.