Connect with us
Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald

CRITIQUES

Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald : Un scénario décevant qui pose les bases – La Critique

Published

on

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald : Les références à l’univers d’ Harry Potter sauvent le film

L’un des blockbusters de l’année débarque, Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, est enfin là. Et c’est un résultat plutôt mitigé selon nous.

Quelque temps après sa capture, le sorcier Geller Grindelwald saisi une opportunité et s’enfuit. Il devient de nouveau l’ennemi public numéro 1. Afin de l’arrêter, le ministère tente de recruter Albus Dumbledore pour mettre fins à ses activités. Cependant, il ne peut agir et demande à son ancien élève, Norbert Dragonneau et son équipe de rétablir la situation.

Pour nous, deux éléments positifs ressortent de tout cela : le casting et le nombre impressionnants de référence à l’univers d’ Harry Potter.

Le casting. Norbert Dragonneau reviens ainsi aux côtés d’Albus Dumbledore au charisme dingue. Qui de mieux que Jude Law pour affronter le célèbre Grindelwald? Mais bon, pour le moment il ne fait qu’un acte de présence. Le casting d’origine est de retour, chacun apporte sa pierre à l’édifice. Cette équipe nous touche et c’est avec plaisir que nous les re-découvrons, et découvrons réellement certains.

Maintenant le scénario se détourne de l’objectif. En effet, ce volet à pour titre, Les Crimes de Grindelwald. Mais quels crimes voyons nous ? Pas grand chose. A la place, nous y trouvons des secrets de famille du jeune Croyance et de nouvelles histoires sur Norbert et son entourage. Beaucoup de blabla pour rien. Il faut ainsi voir ce film comme une base, qui explique ce qu’il va se passer par la suite. On ne fait que nous présenter le contexte d’Albus Dumbledore, la haine de Croyance et également les pouvoirs de Grindelwald. Nous les découvrons d’ailleurs réellement dans la scène d’introduction et finale. Les Animaux Fantastiques 2 nous tient en haleine plus qu’autre chose donc.

Ainsi pourquoi n’avoir pas fait un seul et même film? L’argent très probablement… Bref. Il faut surtout apprécier les très nombreuses références aux films Harry Potter. De Nicolas Flamel et la Pierre Philosophale, en passant du Phoenix d’Albus Dumbledore, à la famille Lestrange, le film nous fait passer un bon moment en nous remémorant tout cela.

Vous l’aurez compris, Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald n’apporte pas grand chose à la saga, cependant, il nous prépare un énième épisode qui s’annonce riche en action et en magie. Nous attendons donc le prochain avec beaucoup d’impatience et surtout d’exigence.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.