Connect with us

CRITIQUE

La vérité si je mens, les débuts ! – La Critique

Published

on

La vérité si je mens : 22 ans après !

La vérité si je mens, les débuts” est une comédie française réalisée par Michel Munz et Gérard Bitton.

Ce long métrage a été un véritable phénomène en salle. Il a rassemblé 4,9 millions de spectateurs en 1997. “La vérité si je mens 2” a connu un plus vif succès en 2001, avec 7,5 millions de spectateurs. Enfin, 4,6 millions de spectateurs en 2012, avec “la vérité si je mens 3“.

En 2019, les scénaristes des précédents opus, Michel Munz et Gérard Bitton passent non seulement derrière la caméra mais assurent également la réalisation de ce dernier volet. “La vérité si je mens, les débuts“, est un préquel à l’histoire développée en 1997. En effet, les jeunes acteurs incarnent les personnages dans leur jeunesse

Au début des années 80, Patrick, fils à papa, est désinvolte. Avec son premier échec amoureux, il se transformera en talentueux entrepreneur. Dov, dont la mère souhaite qu’il fasse de brillantes études, quitte le Lycée pour travailler dans le sentier, en séduisant la femme de son patron. Yvan prend de l’assurance, au fil des épreuves professionnelles. Serge, ne cesse d’inventer des bobards, pour séduire la plus belle fille du lycée et embrouiller ses parents sur son bac.

Les acteurs : de jeunes talents à découvrir !

Les acteurs initiaux du film ne seront pas de retour. Seul, Gilbert Melki rempilera dans le rôle du père de Patrick.

En effet, la production a fait appel à 4 jeunes acteurs pour incarner les personnages de José Garcia, Bruno Solo, Gilbert Melki et Vincent Elbaz, au sortir de l’adolescence. Ces comédiens débutants s’appellent Mickaël Lumière (Dov), Yohan Manca (Patrick), Anton Csaszar (Serge), et Jérémy Lewin (Yvan).

Ces 4 jeunes interprètes tirent leur épingle du jeu. Ils arrivent même à nous surprendre, en empruntant le timbre de voix de leurs aînés. Ils se retrouveront aussi bien dans la peau de ces futurs commerçants du sentier que dans celle d’hommes d’affaires juifs, aux répliques cultissimes.

Non seulement, Audrey Dana, François Berléand complètent le casting, mais aussi Gladys Cohen dans le rôle de Georgette Benamou.

La vérité, ils sont de retour ! La vérité, on ne prend pas les mêmes, mais on recommence ! Si vous souhaitez connaître la jeunesse de Dov, Patrick, Serge et Yvan, courez d’abord dans les salles le 16 octobre 2019, puis criez yaaaalaaaaaaa !!!!!!!

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.