Connect with us
LA CASA DE PAPEL LA CASA DE PAPEL

CRITIQUE

LA CASA DE PAPEL : Un hold-up redondant ! – La Critique

Published

on

Parmi les séries Netflix du moment, on retrouve La casa de papel. Un scénario qui pourrait être intriguant, mais nous sommes rattrapés par un ennui certain. Retour sur le scénario.

 

LA CASA DE PAPEL

 

Diffusée sur Netflix le 25 décembre, la casa de papel cartonne depuis. La série espagnole a rassemblé plus de 4 millions de spectateurs le premier soir. Le succès de cette série est à départager. Après avoir visionner les épisodes, je n’ai qu’un mot à la bouche : redondant.

En ce qui concerne son synopsis, l’intrigue fonctionne plutôt bien. Le Professeur (joué par Álvaro Morte), un génie du crime, tente le casse de sa vie : cambrioler la fabrique de billets de Madrid, la Maison de la Monnaie. Pour l’aider, il demande l’appuie et le talent de huit voleurs. Motivés et expérimentés, ils se renferment dans une maison durant 5 mois pour élaborer un plan du tonnerre. Vous l’aurez compris, à la clé, des millions d’euros à se partager. Jusque là, pourquoi pas…

 

Retour sur ce scénario : un manque d’inspi ?

 

En réalité, le scénario n’a rien de surprenant. Au fur et à mesure du hold-up, on se demande si le réalisateur, Alex Pina, n’était pas en tête à tête avec la page blanche. En effet, les quelques scènes entraînantes sont sèchement coupées par des scènes de “déjà-vues”. Je vous avoue que, plus les épisodes avançaient, plus je devais gêner mon coéquipier de séries assis à côté de moi. Je m’explique : le problème avec la casa de papel, c’est que les scènes sont trop prévisibles. Sans être devin, je pouvais lui spoiler la scène suivante. Les situations de tension à l’intérieur de ce huit-clos sont laissées au dépourvu de l’intrigue. Dommage…

 

Un point positif dans la casa de papel ?

 

Les épisodes de la casa de papel alternent entre flashbacks et le cambriolage. Un point positif pour cette histoire ordinaire et bancale. Le spectateur est alors immergé dans ce plan pensé par le Professeur. Nous assistons à chaque étape, ce qui ne rend pas les épisodes longs.  Le passé se mélange au présent, le point de vu de la police s’entrelace avec celui des voleurs. Le rythme est intéressant et primordiale ici. Ainsi, j’étais plongée dans la série aux premiers épisodes. Puis, finalement, j’ai décroché assez rapidement.

 

LA CASA DE PAPEL

 

En bref… je vous admets, chers internautes, que je n’ai pas pu regarder la série Casa de papel jusqu’au bout. Par ennui ou par manque de courage…

 

Je vous laisse la bande annonce de la Casa de papel, à vous de juger :

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.