Connect with us

CRITIQUE

DIVINES : Une réalité dramatique correctement réalisée – La Critique

Published

on

DIVINES

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes, DIVINES explore une nouvelle piste de vie à travers deux adolescentes en quête de leur propre histoire et de succès.

 

DIVINES présente donc deux jeunes filles Dounia et Maimounia, chacune détenant un caractère qui leur est propre et différent, mais unis par une amitié tellement forte qu’elles peuvent affronter le monde à bout de bras. Dounia représente la jeune femme des temps modernes, indépendante accompagnée d’une force de caractère à toute épreuve. Quant à Maimounia, fille en apparence délicate protège sa sœur de cœur jusqu’au bout. Chacune rêve dans un premier temps de succès et richesse, pour ensuite se réveiller et évoluer vers d’autres perspectives.

Bref, nous n’allons certainement pas vous spoiler le film, et puis ce n’est pas le genre de la maison !
Ovationné au dernier Festival de Cannes, le premier long métrage signé Houda Benyamina a déjà fait beaucoup de bruit, considéré parfois le « meilleur film français de l’année ». Bercé par les clichés de la cité, Divines est un savant mélange entre innovation et cadre torturés récurent du cinéma. Le scénario rond et bien ficelé avec un casting bien mené font de ce long métrage un film unique qui sort des chantiers battus. Certes filmé dans un cadre urbain, Divines dépassent l’environnement pour nous montrer une vision du rêve. Un rêve de deux petites à la conquête du monde.

 

“Film engagé politiquement et religieusement” – Divines

 

Outre le fait de présenter deux jeunes filles, celles-ci montrent la dure réalité de la vie notamment du travail en affirmant que ce n’est pas avec 1300€ par mois que nous pouvons considérer avoir réussit notre vie. Ce n’est qu’en brassant de la « Money, Money, Money » qu’on pourrait nous décrire comme heureux. Bref, cette avarice les mènent droit vers Rebecca, la Reine des dealers du quartier, où elles mêmes s’engagent avec conviction dans le trafic de stupéfiants. Cette situation va éclaircir leurs visions de vie et les mener à une toute autre quête. Les transformant d’ados en femmes.

Film engagé politiquement et religieusement, la réalisatrice dénonce une certaine nécessité d’anarchie et de renouveau.  Tout cela pour reposer sur des valeurs sures et pérennes. Le genre dramatique vient appuyer ses idées notamment la fin qui amène une certaine réflexion de notre part. Elle dénonce un paradoxe sur la société actuelle. Bercé par des symphonies de musiques classiques, Houda Benyamina présente un film fin dont chaque détail apporte une importance nécessaire à chacune des scènes.

Grande révélation de ce Festival, Oulaya Amamra donne la force au film et probablement la dimension au film. Son parcours de « bâtarde » à leader, nous transcendent par les émotions qu’elles dégagent, aussi bien par son discours et son regard.

Malheureusement, plus nous avançons dans le film plus la fin est prévisible. Elle aurait mérité selon nous, une fin plus désinvolte à l’image des personnages et des idées que le film véhicule.
Dans la globalité, Divines est un bon film, révélant un casting des plus surprenants et des idées fermes et engagées.

Avis sur le film
  • Scénario
  • Casting
  • Durée du film
4.3
Envoi
User Review
0 (0 votes)
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.