Connect with us
Colette Colette

CRITIQUES

Colette, un biopic féministe plaisant mais terriblement classique – La Critique

Published

on

Colette, un film mitigé, porté par un casting intriguant

C’est une femme de lettres, elle est romancière et fait également du mime. On dit qu’elle adore les chats, la nature et la campagne. Elle est l’auteure de La Vagabonde, Claudine ou encore Sido. Cette femme, c’est Colette.

France, 1893, Sidonie-Gabrielle Colette a 20 ans et épouse Henry Gauthier-Villars dit “Willy”, un entrepreneur littéraire avide. Le Paris mondain va alors inspirer la jeune femme et lui donner soif de création. Toutefois la cupidité de son mari, désireux de faire fructifier les talents de son épouse, décide de publier ses romans sous son propre nom. C’est ainsi que Willy connaît un succès phénoménal. Grâce à la série “Claudine” de sa femme, contrainte de rester dans l’ombre. Cette situation, les mensonges répétés et l’absence de reconnaissance de son époux irritent Colette qui devient de plus en plus insatisfaite. S’ajoutent à cela la découverte de sa bisexualité et une romance avec la marquise Mathilde de Morny qui vont aider la romancière à s’émanciper.

Le principal point fort du film réside dans son casting, spécialement pour ses deux protagonistes : Colette et Willy. Keira Knightley incarne avec justesse une Colette qui a soif de liberté, d’émotion et d’émancipation. Elle sait cette touche digne et puissante à l’une des plus grandes romancières de France et offre une performance sans accroc. On aime rêver avec elle. On adore la voir créer, on enrage de la voir prisonnière des griffes de son époux.

Ce dernier est d’ailleurs outrageusement macho. La performance de Dominic West est également la seconde à retenir l’attention dans ce film. Il incarne un Willy avare, révoltant, stéréotype d’un patriarcat si familier appartenant à un autre temps. On ne le prend pas en sympathie. On se range bien vite du côté de Colette face à cet antagoniste harassant.

Colette, un biopic de bonne facture

Le duo formé par les deux est cependant très intéressant. Outre le jeu des deux acteurs qui est très convaincant, la relation entre Colette et Willy est relativement intrigante. Le film arrive à faire passer des élans de tendresse entre les deux. Entrelacés par des moments d’injustices dus à l’égocentrisme de Willy. Le résultat permet à justifier les aléas de cœur de l’héroïne et sa volonté de s’extirper de ce monde qui tend à la bâillonner.

Cependant, malgré la bonne performance des acteurs et les splendides costumes, le film laisse un peu sur sa faim. La réalisation n’a rien de notable. Les plans n’ont rien de très extravagant. Le traitement du personnage de l’écrivaine fait son travail mais n’est pas mémorable. Colette est une écrivaine talentueuse mais surtout une femme iconique en avance sur son temps. Malheureusement le film semble manquer d’ambition et d’audace.

Colette reste toutefois un biopic de bonne facture, mais ça n’est pas un film qui marque ni qui se destine à rester dans les mémoires. C’est pour son fond qu’il mérite d’être vu, pour son portrait qui donne envie de relire les oeuvres d’une des plus grandes romancières du XXe siècle.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.