Connect with us

CRITIQUES

Three Billboards (les panneaux de la vengence) : Un film qui dépote ! – La Critique

Published

on

Three Billboards

America, F**k Yeah !!

Sorti cette semaine, Three Billboards est un film réalisé par Martin McDonagh. Le film nous raconte l’histoire de Mildred Hayes (Frances McDormand) désespéré de voir que les forces de l’ordre local ne bougent pas le petit doigt, pour résoudre l’enquête du meurtre de sa fille. Elle décide de prendre les choses en main. Elle achète trois panneaux sur lesquels elle inscrit des phrases provocantes envers le chef de la police. Cette action déclenche le début d’une ascension de provocation et de violence.

Un drame fort qui mérite le détour.

Three Billboards

Un cocktail explosif

Three billboards est une histoire qui tangue sans cesse entre humour noir décomplexé et atmosphère quasi westernienne. Le réalisateur nous offre une véritable une fresque au cœur de l’Amérique profonde. Dans ce film pas question de dépeindre une banlieue propre où tout le monde s’aime. Non, c’est plutôt tout le contraire. Une vision choc sur les Etats-Unis qui ne laisse pas indifférent.

Une différence de ton très marquante habite le film de séquence en séquence. Tout d’abord nous avons l’humour et la désinvolture du personnage de Mildred Hayes. Mais aussi des autres protagonistes qui incarnent chacun d’eux une sorte de psychologie bien définie et différente les uns des autres. la folie et l’incompréhension de Sam Rockwell ainsi que le côté très ironique de Woody Harrelson qui est le seul à avoir les pieds sur terre. Mais la violence vient du contexte et du motif de la mort omniprésente tout au long du film.

Le principal atout du film réside dans ces personnages. Une véritable empathie se développe pour eux. Vous vous attacherez obligatoirement à un des personnages. Coup de cœur pour Mildread Hayes, Woody Harelson et surtout Sam Rockwell. C’est une véritable fable que nous raconte le réalisateur McDonagh. Il ne réduit pas notre vision au point de vue seul de l’héroïne et ouvre notre esprit à d’autres interprétations.
Puis une BO country qui déchire, et un petit rôle pour Peter Dinklage notre Tyrion préféré.

Three Billboards

Three Billboards – un coup de cœur général

Le film jouit déjà d’une solide réputation critique. Effectivement, tous les cinéphiles s’accordent sur la parfaite maîtrise technique et les remarquables performances des acteurs. Ce n’est donc pas pour rien qu’il faisait salle comble à Paris le jour de sa sortie.

Three Billboards pourrait laisser malgré tout quelques spectateurs sur le carreau. En effet l’immersion dans le milieu rural Américain est si forte et brute qu’elle peut heurter le spectateur. Une atmosphère « poisseuse » qui dégouline des relations inhumaines entre les personnages. tellement décalé que le réalisateur arrive à les rendre tantôt humoristique tantôt choquant. Le film perd malgré tout de sa force dans son dernier tiers, et nous offre une conclusion un peu tirée par les cheveux. inattendue… mais pas forcément dans le bon sens du terme.

Mais nous vous encourageons à aller découvrir ce film palpitant. qui vaut le détour ne serait-ce que pour les twists incessants qu’il nous propose, et le putain de monologue de Woody Harelson.

Powered by WP Review
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *