Connect with us
villainess villainess

CRITIQUES

The Villainess : Un revenge movie ambitieux – La Critique

Published

on

 Un film de vengeance coréen à l’esthétique soignée et aux scènes d’actions inventives!

The Villainess vient de sortir en DVD, c’est donc le moment de vous donner mon avis…

Sook-hee n’a connu que la violence depuis l’enfance. Récupérée par une organisation criminelle suite à l’assassinat de son père, elle est entraînée pour devenir une redoutable tueuse d’élite. A la suite d’une mission particulièrement sanglante, ses talents vont être repérés par une autre agence. Celle ci va à son tour exploiter ses capacités à leur bénéfice…

Niveau casting, on retrouve Kim Ok-bin , Shin Ha-Kyun, Sung Joon et Kim Seo-hyung.

The Villainess est réalisé par nul autre que Jeong Byeong-gil qui nous avait conquis avec Confession of Murder.

 

Un plan séquence de malade et des scènes d’action travaillées!

 

La scène d’introduction de The Villainess vous met tout de suite dans le bain. Une ambiance froide, sanglante et un rythme effréné pour ce plan séquence en vue subjective! On assiste à une scène d’action incroyable et innovante.

Attention aux âmes sensibles car les effusions de sang sont présentes et la violence est le thème même du film. Pas de transparence pour le caméra on assiste à une scène brute et efficace. Et les performances physiques des acteurs (en particulier de l’actrice principale) y sont pour quelque chose. Les nombreuses scènes d’action du film sont filmés comme une danse, de façon presque élégante afin d’accompagner chaque geste. On assiste à une mise en scène précise et innovante des scènes de combat.Donc pas de confusion pour le spectateur, les combats sont lisibles. C’est un point fort du film.

 

Un scénario qui faiblit

 

Si les scènes d’action sont un point fort du film, les scènes de « romance » qui s’entremêlent coupent le rythme du film. Difficile de vraiment s’intéresser à la vie d’agent dormant de Sook-hee et de sa romance arrangée avec un autre agent chargé de la surveiller. Si c’est l’occasion de reprendre son souffle et de laisser un peu de place à l’humour et l’émotion, il faut néanmoins admettre que ces passages peinent un peu plus à nous  captiver.

De plus, les flash-back qui au début ont pour intérêt d’en savoir plus sur le passé de Sook-hee nous en révèlent finalement peu et le final nous apparaît presque prévisible. Un manque globale d’originalité du scénario fait alors souffrir le montage de The Villainess.

 

Un personnage principal féminin badass!

the-villainess

Il faut le dire , The Villainess repose la quasi totalité de son intrigue sur un seul personnage, celui de Sook-hee. Kim Ok-bin, toute de cuir vêtue est la parfaite incarnation de ce double fantasme, que les rôles secondaires ne viendront pas démentir. Une Nikita coréenne séduisante avide de sang et de vengeance qui ne laissera pas indifférent. Eh oui ça fait du bien de voir une actrice talentueuse et bagarreuse qui peut botter des culs aussi bien que Bruce Willis ou Keanu Reeves!

 

Pour conclure, The Villainess est un bon film de vengeance coréen. Les scènes d’action vous assureront un spectacle impressionnant de maîtrise où règne la tension. Même si celle ci faiblit entre quelques scènes, la mise en scène et la performance de l’actrice vous feront oublier ces longueurs à peine perceptibles.

Alors sortez le pop corn et foncez!

 

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *