Connect with us
The Lodgers The Lodgers

CRITIQUES

The Lodgers : Une tentative au surnaturel gothique ratée! – La Critique

Published

on

Un conte gothique qui multiplie les maladresses et les imperfections!

J’attendais beaucoup de The Lodgers , surtout après sa nomination au festival de Gérardmer 2018, quelle n’a pas été ma déception lors de sa vision…

« Rachel et Edward, deux jumeaux sont contraints de mener une existence étrange à l’intérieur du sinistre manoir familial, hanté par des présences surnaturelles. Sous le joug d’une malédiction qui se transmet de génération en génération. Le frère et la sœur, liés dans le malheur, vivent selon trois règles strictes : ne jamais se coucher après minuit, ne jamais laisser un inconnu passer le seuil de leur porte et ne jamais se séparer l’un de l’autre. Mais un jour l’une des règles n’est pas respectée! »

Au casting on retrouve  Charlotte Vega (Velvet) , Bill Milner (Dunkerque) , Eugene Simon (GOT) et David Bradley (Harry Potter) !

The Lodgers est le deuxième film de Brian O’Malley.

 

Un jeu d’acteur peu convaincant et un scénario prévisible

 

Ce qui m’a le plus marqué dans The Lodgers est le manque de réalisme dans le jeu d’acteur. Les acteurs sont fades, sans vigueur ni expressions! Je ne sais pas si le doublage français y est pour quelque chose (car oui exceptionnellement j’ai vu le film en VF!) mais nom de Dieu tout cela était mauvais! On y croit pas une seconde, pas moyen de se mettre à la place du personnage ou de s’intégrer à l’histoire. De ce fait, ce n’est pas possible pour nous, simple spectateur, de ressentir de la compassion, de la tristesse ou tout autre sentiment pour la condition des jumeaux!

lodgers

 

Quant au scénario, ce n’est pas bien original vous me direz, mais quelques fois on peut avoir des surprises. Autant vous dire que pour The Lodgers ce n’est pas le cas, la moindre scène, le moindre événement (et il y en a peu) est prévisible.

 

Un gros problème de rythme qui fait retomber la tension

 

Encore un point négatif, le rythme de The Lodgers. Beaucoup de longueurs, beaucoup trop même… De longs moments qui ont probablement pour objectif d’augmenter la tension. Ou d’obtenir un effet de surprise ou d’effroi chez le spectateur. Un objectif qui n’est malheureusement pas atteint. Le scénario souffre de ces longueurs et le spectateur attend, attend et attend entre chaque scène. Tout en espérant une montée de rythme ou même un petit frisson qui ne viendra pas!

La tension , l’effroi , la peur ne sont donc pas au rendez-vous de The Lodgers à mon grand désarroi.

 

Attention point positif : Les décors et costumes sont réussis!

Derrière tous ces points négatifs, il y a malgré tout un bon point. Il s’agit du décor et des costumes. Le manoir, lieu principal du tournage est particulièrement flippant, croyez-moi je n’y passerai pas la nuit. Ce n’est pas anodin puisque le film a été tourné au manoir Loftus Hall, qui n’est autre que la plus célèbre maison hantée irlandaise. Le lieu principal de décor est donc une réussite et s’intègre parfaitement à l’histoire de The Lodgers.

Le second point positif est l’atmosphère gothico-romantico surnaturelle du film. Les plans sont filmés avec justesse à travers une lentille bleue qui amène à une ambiance soignée et froide. On a donc une volonté d’atmosphère douce, poétique et gothique qui se reflète dans la mise en scène, surtout lors des scènes filmées dans le manoir. La qualité de la photographie est donc appréciable à travers toutes ces faiblesses.

lodgers

Pour conclure, The Lodgers manque cruellement de rythme, d’originalité et surtout de bons acteurs. A voir uniquement si vous appréciez le genre gothique surnaturel afin d’admirer le décor et la mise en scène.

Powered by WP Review
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *