Connect with us

CRITIQUES

Mektoub My Love – Un amour d’été – La Critique

Published

on

Kechiche et le post-Adèle

Que va-t-il faire après La Vie d’Adèle ? C’était une question qui brûlait toutes les lèvres des admirateurs du cinéma de Kechiche. Car voir l’un de ses films rafler toutes les récompenses existantes marque un tournant dans toute la filmographie d’un réalisateur. Il aurait pu faire comme James Cameron et s’enfermer dans un silence de presque 10 ans après son Titanic. Ou encore David Lynch qui après Mulholland Drive exhibe et approfondit sa réalisation expérimentale avec Island Empire. Mais Kechiche s’assimile à l’approche de Terrence Malik. Après La Vie d’Adèle, Voici venir Mektoub My Love, un oeuvre plus personnelle. Le réalisateur confirme ici son style, des fresques de vie dépeintes avec précision et réalisme. Mais cette fois-ci une part autobiographique se lie à son discours.

Résumé : En 1994, sur les plages de Sète, les vies de plusieurs jeunes vont se croiser pendant cet été caniculaire. Amin, scénariste en devenir et amoureux d’Ophélie, sa meilleure amie. Ophélie trompe son petit ami Clément avec Tony le cousin d’Amin. Tandis que Tony, lui, se rapproche de deux jeunes touristes Céline et Charlotte venus s’éclater le temps d’un été. Mais la chaleur, la tentation et le désir font et défont les relations, seul le destin (le Mektoub) peut décider.

Autant dire qu’après un film si adulé que La Vie d’Adèle, Kechiche était attendu au tournant. D’autant plus que certaines de ces méthodes avaient entaché son film par de nombreuses polémiques. Beaucoup de bruit donc, et une réputation à faire en partie oublié. Le défi n’était pas facile à relever, mais Kechiche y est arrivé. Mektoub My Love est riche d’une naïveté enivrante et d’un réalisme aussi rude que saisissant. Un geste créatif poignant à couper le souffle.

Mektoub My Love

Un amour d’été

C’est ainsi qu’il faut prendre l’oeuvre de Kechiche, comme un moment qui passe, si pur, si éphémère. De la même manière que Call Me by Your Name nous plongeait dans la découverte de l’amour et des corps, Mektoub My Love nous entraîne dans la tentation et la séduction. Mais ici point question de fioriture et de joute verbale « intellectuelles » sur la tentation sexuelle… Non, ici nous sommes dans une vérité absolue et décomplexé.

Sur les bords de mer du sud de la France, le soleil est cuisant, l’air est suffocant, mais la plus grande des chaleurs vient du désir de ces jeunes voulant tous s’amuser et profiter. En nous plongeant dans cet univers la plupart des personnes ayant vécu un été en station balnéaire se retrouveront forcément. Que ce soit dans la paresse de cette jeunesse ou dans l’envie inébranlable de plaire et de séduire. L’incarnation même du plus grand désir de la majeur partie des adolescents.

Une ode nostalgique à nos étés passés et à venir. Voilà ce qui plaît et ce qui nous maintient en haleine 3h durant. L’on se reconnaît à travers les différents récits de ce film, et l’on a tous déjà vécu l’une de ces histoires. En plus de faire un film qui lui est très personnel, Kechiche s’adresse à nous tous et nous embarque dans sa thérapie nostalgique. Et pour être franc, le résultat est jubilatoire.

La vague polémique

Malgré tout Kechiche joue avec les limites du malaise et n’échappe pas à la polémique. En effet le point de vue pervers et voyeur que le réalisateur nous impose et malaisément et dérangeant. Pour beaucoup ce parti pris est gênant et même misogyne. Que certaines séquences nous obligent à prendre un point de vu pervers « gratuit », n’est vraiment pas du goût de tout le monde. Kechiche à une fois de plus franchit une ligne rouge et certaines ne lui pardonneront pas.

Cette réaction est parfaitement compréhensible, mais tirer sur le réalisateur de cette manière est bien trop facile. Premièrement ce point de vue est totalement voulu. C’est une manière d’assouvir un certain désir, pervers certes, mais fait avec passion et tendresse, ce qui retire le côté lourd, pompeux et dégueulasse. Deuxièmement Kechiche replace l’action dans les années 90, une façon de se rapprocher de l’époque où lui-même était jeune. Le film devient plus un album souvenir où il retrace son adolescence et nous la raconte avec une véracité saisissante. Une sorte de mea-culpa justifiant donc sa frustrassions sexuelle de l’époque en filmant tout de manière perverse, pour que l’on voit à travers ses yeux d’adolescent de l’époque.

Le personnage d’Amin est une représentation même de ce qu’il été à l’adolescence. Une mise en abyme de son côté poète et créatif qui se retrouve au milieu d’un monde articulé par l’envie et le désir, ce qui le dépasse un peu. Bien que lui aussi ait des envies, il reste en retrait, il les étouffe par pudeur et devient cet ami à qui l’on peut tout confier.

Voilà la véritable nature de Mektoub my Love, nous rapprochant de la passion et du désir au point de presque nous brûler les yeux. Mais le film arrivant après l’affaire Weinstein, le fantôme de la perversion et du harcèlement hante l’ADN même de ce long-métrage. Au grand dam de la poésie de Kechiche qui se voit sévèrement bafouée par certain spectateur.

Mektoub my Love

Seul sur la plage

 Magnifique, sublime, poétique, véritable… Je vous laisse le choix du superlatif qui vous convient le mieux. Mektoub my Love reste une expérience très personnelle où chacun y verra ce qu’il a envie d’y voir. Une fable irrésistible et passionnelle pour ma part, ou une provocation antiféministe et dégueulasse pour d’autres. Le film va évidemment échauffer les débats. Mais le cinéma s’est aussi fait pour ça.

Il ne me reste plus qu’à souligner les performances incroyables des acteurs qui sont tous « amateurs », et qui délivrent des performances aussi belles que véritables. Un coup de cœur tout particuliers à Shaïn Boumedine criant de vérité, il nous touche en plein cœur avec sa sensibilité et son charme.

Les filles sont belles, les hommes sont beaux, la vie est insouciante, le soleil brille et l’alcool coule à flots. Rendez-vous dans votre cinéma le plus proche pour croquer à pleine dent un avant-goût d’été succulent.

Powered by WP Review
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *